Planète

Sahara et Toundra, points phares de la recherche climatologique

ActualitéClassé sous :climatologie

-

Les scientifiques de l'Institut de Recherche Climatologique de Potsdam (Potsdam-Institut fur Klimaforschung, ou PIK), leurs collègues belges de l'université catholique de Louvain et les chercheurs américains du Centre National pour la Recherche Atmosphérique (National Center for Atmospheric Research) ont cherche à modéliser les interactions entre réchauffement climatique et déplacement de la végétation en Afrique du Nord et en Sibérie.

Atmosphère et paysage s'influencent très fortement au sein du Sahara et de la Sibérie, et c'est pour cette raison que ces régions sont qualifiées de "points phares" dans la recherche climatologique. Les modélisations montrent que les changements climatiques d'origine anthropogenique pourraient bien amener la savane à progresser sur le territoire du Sahara, et les forêts de conifères dans la toundra.

Le déplacement de la végétation aurait à son tour un effet rétroactif sur l'atmosphère: la savane attirerait plus de précipitations et la propagation des forêts de conifères conduiraient à un réchauffement des latitudes septentrionales. Ces changements risquent de s'accomplir de façon assez brutale : dans le cas du Sahara en l'espace de quelques décennies.

On pourra consulter les conclusions de ces recherches dans la publication du mois de Mars de la revue "Climatic Change".

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi