Selon des chercheurs, les profondeurs de l’océan Pacifique se refroidissent. Une conséquence du dernier petit âge de glace connu dans l’hémisphère Nord. © Richard Carey, Fotolia

Planète

L’océan Pacifique est en train de se refroidir en profondeur

ActualitéClassé sous :climatologie , océan Pacifique , Réchauffement climatique

Alors que la plupart des eaux de la planète se réchauffent, les profondeurs de l’océan Pacifique connaîtraient un refroidissement. Conséquence du Petit Âge Glaciaire, le phénomène aiderait à limiter le réchauffement climatique. Mais jusqu’à quand ?

Les océans subissent aujourd’hui de plein fouet les effets du réchauffement climatique. La plus grande partie d’entre eux du moins. Car à en croire des chercheurs américains, les profondeurs de l’océan Pacifique, quant à elles, connaissent une période de refroidissement. Un reliquat du Petit Âge Glaciaire (PAG) qu’ont connu l’Europe et l’Amérique du Nord du début du XIVe siècle à la fin du XIXe siècle.

« Nous avons établi un modèle de la façon dont les profondeurs des océans réagissent aux changements climatiques de surface. Et nous avons été surpris par le fait que celui-ci suggère que les endroits les plus isolés du réchauffement climatique moderne pourraient encore subir les conséquences du PAG », explique Peter Huybers, chercheur à Havard (États-Unis).

Pour vérifier la solidité de leur modèle, les chercheurs l’ont ensuite comparé à des relevés de températures. Les premiers ont été réalisés par le HMS Challenger, entre 1872 et 1876, lors d’une expédition consacrée à l’exploration des fonds marins et ont permis d’enregistrer plus de 5.000 mesures. Les seconds datent des années 1990 et d’une expérience mondiale sur la circulation océanique.

Il y a quelques centaines d’années, l’hémisphère Nord a connu un net refroidissement qualifié de Petit Âge Glaciaire. Une vague de froid que l’océan Pacifique n’aurait pas encore fini d’évacuer. © 8moments, Pixabay, CC0 Creative Commons

Quelles conséquences pour le réchauffement climatique ?

Après quelques corrections apportées aux mesures historiques, les chercheurs ont pu confirmer un réchauffement de la majeure partie des océans. Et un refroidissement dans le Pacifique, à une profondeur comprise entre 1,8 et 2,6 kilomètres. Une poche d’eau plus froide – de seulement 0,02 à 0,08 °C – qui persisterait là depuis plus de 600 ans.

De 8 à 14 siècles pour atteindre les profondeurs

Dans l’Atlantique, le Gulf Stream, en transportant la chaleur de l’atmosphère vers les profondeurs des océans, a depuis longtemps fait disparaître toute trace d’une eau refroidie par le PAG. Mais dans le Pacifique, la circulation est plus lente. Et les eaux de surface peuvent mettre entre 8 et 14 siècles à atteindre les profondeurs. Faisant, dans le cas présent, baisser les températures des profondeurs.

Ces résultats remettent en cause les modèles portant sur le réchauffement climatique actuel. En effet, ceux-ci reposent généralement sur un océan en équilibre au début de la révolution industrielle. Mais la présence de cette poche d’eau froide a probablement permis de tempérer les effets du réchauffement climatique ces dernières années. Alors, que se passera-t-il lorsque cette eau finira par se réchauffer ? Personne ne semble réellement en mesure de le dire. Mais les chercheurs estiment que l’impact devrait rester minime, compte tenu du poids que les activités humaines font aujourd’hui peser sur le climat global.

  • Des chercheurs ont comparé des mesures des températures des océans réalisées dans les années 1970 et dans les années 1990.
  • Ils ont découvert une légère baisse de ces températures dans les profondeurs du Pacifique.
  • Un phénomène qu’ils attribuent au Petit Âge Glaciaire qui a débuté au XIVe siècle.
  • Ils ignorent quelles seront les conséquences de cette découverte sur ce que nous savons du réchauffement climatique actuel.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Un nouvel indice décrit la santé des océans  L’Homme exploite-t-il les océans sans porter atteinte à leur intégrité ? Un nouvel indice, l’Ocean Health Index, permet désormais de répondre à cette question pour chaque pays.