Certaines plantes ont bel et bien pris des mesures contre le froid en créant leur propre antigel par l’intermédiaire de protéines rompant les cristaux de glace destructeurs. Mais personne n’avait supposé qu’une mousse pouvait survivre plus de 1.500 ans à la congélation. © Brewbooks, Flickr, cc by sa 2.0

Planète

Des mousses revivent après une congélation de plus de 1.500 ans

ActualitéClassé sous :botanique , mousse , bryophyte

-

Prisonnières du pergélisol antarctique depuis la chute de l'Empire romain d'Occident, des mousses ont pu être ramenées à la vie dans un laboratoire britannique après 1.500 ans de congélation. Si l'on savait les bactéries capables de survivre des siècles durant une fois prises au milieu des glaces, on ignorait que certaines plantes pouvaient réaliser une telle prouesse.

Alors que la jungle luxuriante prédomine dans les zones tropicales ou équatoriales, les mousses représentent la plus grande part du monde végétal au niveau des régions polaires. Ces plantes sont dotées d'une grande tolérance au stress, leur permettant de supporter les climats extrêmes. Néanmoins, la succession d'avancées et de reculs des glaces au cours des temps géologiques dans ces régions demeure une épreuve terrible pour les bryophytes : comment recoloniser un milieu congelé durant des millénaires ?

Au niveau de la petite île de Signy, au cœur de l'archipel des Orcanes du Sud, au nord-ouest de l'Antarctique, les chercheurs du British Antarctic Survey et de l'université de Reading (Royaume-Uni), ont repéré des mousses vieilles de plusieurs millénaires, jusqu'à 5.000 ou 6.000 ans, prisonnières du pergélisol. Le froid les a semble-t-il bien conservées, puisqu'elles n'ont absolument pas l'apparence des végétaux en décomposition.

Difficile cependant de croire que ces mousses, qui paraissent intactes à nos yeux, sont toujours en pleine possession de leurs moyens. Si des virus ou des bactéries ont pu retrouver leur activité après plus de 30.000 ans de congélation, les animaux et les végétaux les plus adaptés ne survivent généralement pas à plus de 20 ans de gel. Cependant, une plante a récemment pu naître d'une graine gelée depuis 30.000 ans dans le pergélisol. Mais la performance est encore différente, lorsqu'il s'agit d'êtres déjà adultes. Dernièrement, des mousses avaient été ranimées après 400 ans sous la glace. Peter Convey et son équipe ont malgré tout voulu voir si ces plantes pouvaient à nouveau croître après des temps plus immémoriaux encore.

Des chercheurs ont récupéré des échantillons de mousse dans des couches du pergélisol antarctique congelées depuis plus de 1.500 ans. © P. Boelen

Le retour à la vie des mousses antarctiques

Le pergélisol a été creusé et des échantillons figés dans la glace depuis au moins 1.533 ans (voire 1.697 ans selon les estimations les plus hautes) ont été ramenés au laboratoire. Après les avoir placés dans des conditions thermiques et lumineuses idéales au sein d'un incubateur, les chercheurs ont observé au bout de quelques semaines la croissance d'un rhizoïde, semblant de racine caractéristique des mousses permettant à la plante d'adhérer à son substrat.

Pour les auteurs de ce travail publié dans Current Biology, il n'y a pas de doute : ce poil absorbant émane bien des mousses de 1.500 ans, et n'est pas le résultat d'une contamination extérieure. Un résultat déjà impressionnant, mais les scientifiques pensent même pouvoir retrouver des bryophytes congelées depuis plus longtemps encore et capables de revenir à la vie.

Une telle découverte suggère donc que les mousses peuvent survivre à de courtes ères glaciaires, comme le petit âge glaciaire qui a frappé l'hémisphère nord entre les XIVe et XVIIIe siècles après J.-C., voire plus longtemps encore. Ainsi, après des épisodes de froids extrêmes, ces végétaux fondamentaux dans les écosystèmes polaires pourraient de nouveau coloniser les milieux, alors que l'on pensait qu'il fallait attendre que des mousses venues de contrées plus chaudes traversent les océans avant de s'épanouir sur place. Certains scénarios pourraient donc être revus.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi