Les otaries des Galápagos vivent en colonies sur les coulées de lave solidifiées. © Tomosuke214, Fickr, cc by-cc-nc-ca 2.0

Planète

En vidéo : une otarie met bas sur la plage

ActualitéClassé sous :animaux , accouchement d'une otarie , otariidae

Des chercheurs tournent un documentaire quand, tout à coup, ils sont témoins d'un événement exceptionnel : l'accouchement d'une femelle otarie. Assistez vous aussi en vidéo à cet événement rare et inattendu.

C'est lors du tournage d'un documentaire au Galápagos que cette otarie a mis bas. Elle n'a pas été troublée par la présence de spectateurs en faisant naîtreson petitsur le sable. Cette mise au monde est le fruit d'une grossesse qui a duré 11 mois environ : 9 mois de gestation auxquels s'ajoutent entre 2 et 2,5 mois demi, dus à l'implantation retardée de l'embryon. Ce mécanisme, présent chez toutes les otaries et égalementchez l’ours, permet à la femelle d'avoir des petits lorsque la nourriture est la plus abondante.

L'otarie met bas exclusivement sur la plage. © National Geographic

L'otarie des Galápagos est la plus petite des otariidés, les mâles mesurent en moyenne 1 m 50 pour 64 kg, et les femelles 1 m 20 pour 28 kg. Elle passe énormément de temps hors de l'eau, plus de 70 % du temps contre 50 % pour les autres types d'otaries. Elle se nourrit principalement de poissons et de céphalopodes en chassant la nuit. Elle ne s'éloigne que rarement de la berge bien que certaines otaries peuvent plonger jusqu'à 300 m de profondeur. Elles mettent bas, comme dans cette vidéo, entre mai et janvier en général.

Parmi les otariidés, l'otarie de Californie, l'otarie à crinière et l'otarie à fourrure du Cap sont les plus communes.

Cela vous intéressera aussi