La rhubarbe est bien un légume et non un fruit, comme beaucoup de personnes peuvent le penser. La rhubarbe est cultivée pour ses pétioles comestibles, plus ou moins acides en fonction de la couleur de la variété, verte ou rouge. Ses feuilles et sa floraison restent spectaculaires et très décoratives au jardin. Que faire des hampes florales, les couper ou non ?

Cela vous intéressera aussi

Légume et non fruit, la rhubarberhubarbe est appréciée pour ses tiges au goût subtil, sucré et acidulé à la fois. En fin de saisonsaison, les pieds de rhubarbe fleurissent et beaucoup de jardiniers se demandent s'ils doivent laisser ou couper ces hampes florales. Voici quelques conseils à adopter.

La floraison de la rhubarbe

Plante vivace, le pied de rhubarbe produit de grandes feuilles aux extrémités des pétiolespétioles qui se récoltent de mars à avril, puis de septembre à octobre. Suivant les variétés, on peut cultiver des pétioles verts avec la variété 'Victoria' ou 'Goliath' et rougeâtres avec 'Valentine' ou 'Canada Red'.

À partir de mai et jusqu'à fin juin, votre pied de rhubarbe peut produire des tiges florales aux boutons rose et vert puis aux fleurs de couleurcouleur blanche, une fois épanouies. Très décoratives, ces hampes florales sont aussi très mellifères. Les insectes pollinisateurs viennent s'y poser pour se nourrir. Au moment de cette floraison, toutes les réserves sont bénéfiques aux fleurs au détriment du grossissement des pétioles, plus chétifs et plus amers.

Pied de rhubarbe décoratif et graphique avec ses hampes florales blanches. © Wouter Hagens, Domaine Public
Pied de rhubarbe décoratif et graphique avec ses hampes florales blanches. © Wouter Hagens, Domaine Public

Couper ou non les fleurs de rhubarbe ?

Ces inflorescencesinflorescences apparaissent plus ou moins tôt en saison. Une période de sécheresse peut provoquer un stressstress et favoriser le développement de cette tige florale qui peut atteindre plus de 1,5 mètre de hauteur. Il y a trois façons de procéder :

  • soit vous cultivez la rhubarbe pour ses grandes feuilles et ses hampes florales spectaculaires afin qu'elles apportent des touches décoratives à des massifs ou un coin du potager. Dans ce cas, conservez les tiges florales ;
  • soit vous souhaitez semer de la rhubarbe en faisant vous-même la semence. Dans ce cas, laissez la tige florale se développer et sécher afin de récolter et conserver des graines. Cette floraison permet la reproduction du pied ;
  • soit vous cultivez la rhubarbe pour préparer des confitures ou bien des pâtisseries ; dans ce cas, coupez la tige florale au ras du sol pour ne pas affaiblir le pied. La productivité de nouveaux pétioles n'en sera que plus grande.

Le saviez-vous ?

Dans la rhubarbe, seuls les pétioles – ou tiges – sont comestibles. Les feuilles sont toxiques car elles contiennent de l’acide oxalique. Conservez-les pour réaliser un purin, excellent répulsif contre les pucerons, les mouches des carottes et la teigne du poireau.

Si vous cultivez plusieurs pieds de rhubarbe, rien ne vous empêche de conserver un pied pour la consommation et un autre, pour son côté décoratif. À partir du mois d'août, laissez les dernières feuilles grandir car le pied a besoin de cet épanouissement pour reconstituer ses réserves. La production de fleurs ne nuira pas aux récoltes de l'année suivante.