Maison

Papiers peints basiques et sous-couches : ingrain et intissé

Dossier - Le retour du papier peint
DossierClassé sous :Maison , papier peint , calandrage

-

Le mot papier peint recouvre des produits d’aspects et de formats très différents. Du simple papier d’apprêt au panoramique sur mesure, en passant par les vinyles et les textiles à coller, l’offre est considérable.

  
DossiersLe retour du papier peint
 

Les basiques, sous-couches ou cache-misère représentent les papiers d'apprêt et à peindre : ingrain et intissé

Papier impression marbre. © Pantowto, Fotolia
Du papier ingrain peint en vert. © batiproduitsmaison.com

Leur pose du papier peint s'effectue classiquement par encollage de l'envers. Attention au choix de la colle ! Les revendeurs ont tendance à préconiser une colle pour papier léger. Or, compte tenu du poids à supporter (celui du papier décoratif et de sa colle), une colle pour papier lourd est plus indiquée.

Quand utiliser une sous-couche ?

La pose d'une sous-couche se justifie surtout avec les papiers peints délicats : par exemple, les diffusions industrielles imitant la peinture au pochoir. Les papiers à peindre, texturés de couleur blanche, sont de type ingrain ou intissé. Leur microporosité convient à tout type de support préalablement apprêté. Les produits écologiques, nombreux, ont pour seuls composants synthétiques les polymères servant de liants (pas de solvants organiques).

L'ingrain

Fibreux et pesant 85 à 145 g/m2, l'ingrain est produit à partir de papier recyclé avec, parfois, incorporation de particules de bois. Il est proposé en deux largeurs différentes, 53 et 75 cm.

Pour le grand public la longueur des rouleaux est en principe de 10,05 m mais elle peut atteindre plusieurs dizaines de mètres pour le tertiaire. Souvent très bon marché, l'ingrain est le cache-misère idéal : il sert d'ailleurs couramment à rénover les murs de logements anciens.

Ingrain effet tissé en rouleau de 0,53 x 10,05 m (2,95 € pièce). © Castorama

L'intissé

Plus coûteux, mais plus lourd et résistant (jusqu'à 165 g/m2), l'intissé est fabriqué à partir de fibres textiles et de cellulose. Il en existe combinés au vinyle, dont la largeur peut dépasser les 100 cm. Ces papiers présentent, selon les cas, une surface texturée, obtenue par gaufrage, ou totalement lisse et satinée qui se laisse nettoyer. Si l'on apprécie le blanc éclatant, on peut à la rigueur faire l'économie d'une mise en peinture.

Support intissé + vinyle (116 g/m2), peut être peint à l’acrylique. Rouleau de 1,06 x 25 m (environ 30 €). Pose par encollage du mur. © Leroy Merlin