Maison

La pose du parquet flottant par étapes

Dossier - Tout savoir sur le parquet flottant
DossierClassé sous :Bâtiment , Maison , parquet

-

Qu'est-ce que le parquet flottant ? Il s'agit en réalité plus d'un type de pose que d'une véritable catégorie de parquet. Découvrez dans ce dossier le principe de ce revêtement et tous les conseils pour bien poser son parquet flottant.

  
DossiersTout savoir sur le parquet flottant
 

La pose du parquet flottant est à la portée de tous. Il suffit de suivre quelques étapes. Découvrez les conseils pas à pas pour bien poser du parquet flottant.

Avoir les bons outils pour faire le pose du parquet flottant. © MaryPerry, Fotolia
La pose du parquet flottant est à la portée de tous ! © fauche-menuiserie.fr

Pose du parquet flottant : les étapes pas à pas

Le travail commence le long du mur. © bois.com

Les bandes ou panneaux de sous-couche se placent perpendiculairement au sens de pose du parquet. Comme pour un parquet à clouer, le travail démarre le long d'un mur : seule différence, c'est la languette longitudinale des lames (ici à trois frises) que l'on appuie contre les cales et non plus la rainure.

L'assemblage des lames de parquet

Assemblage des lames de parquet. © Mondial Moquette

Pour réaliser un assemblage en bout, la lame suivante est tenue inclinée en présentant sa rainure d'extrémité sur la languette correspondante de l'élément en place. Puis elle est clipsée en la rabattant d'un coup sec.

La découpe de la dernière lame

Découpe de la dernière lame. © bois.com

Pour finir la rangée, la dernière lame doit être raccourcie. Après traçage, elle est découpée à la scie sauteuse sur l'envers afin d'éviter des éclats sur la face de parement. La pièce est assemblée en s'aidant d'une cale à frapper pour bien l'emboîter. Les coups de maillet se donnent dans le sens opposé au mur.

L'encliquetage des lames

On enclique les lames. © bois.com

Les autres rangs s'assemblent en encliquetant d'abord le grand côté des lames, selon la technique employée précédemment. Pour les abouter, il suffit de les faire glisser à plat en tapotant au maillet sur une cale martyr.

Pose du parquet et tuyauteries

Pose du parquet : attention aux tuyauteries. © bois.com

Les tuyauteries sortant du sol sont toujours délicates à négocier. Une solution de facilité consiste à réaliser un gabarit de la découpe sur une feuille de carton fort de même largeur que la lame à évider. On doit veiller à laisser un bon centimètre de jeu entre les bords de la découpe et les tuyaux. Comme l'évidement restera visible, une finition à la lime demi-ronde (et non une râpe, trop agressive) n'est pas un luxe.

Pose du parquet : les coupes du dernier rang

Tracer les coupes du dernier rang. © bois.com

Pour tracer les coupes longitudinales du dernier rang, les lames sont disposées sur l'envers, leur languette contre le mur : sa largeur correspond au jeu périphérique à respecter. Si le bandeau découpé coince lors de sa mise en place, il peut être ajusté à la ponceuse électrique : la scie sauteuse est à prohiber sur les pièces étroites.

Dernière étape : la cale et le maillet. © bois.com

La cale et le maillet sont de nouveau utilisés pour abouter les tronçons du bandeau. L'opération se répète ainsi jusqu'à la fin de la rangée. Le cas échéant, un petit pied-de-biche peut être nécessaire pour emboîter le dernier élément. Reste à poser les barres de seuil et les plinthes ou moulures de finition.