Maison

Le béton coulé et ses possibilités

Dossier - Le béton, un matériau de construction aux multiples usages
DossierClassé sous :Bâtiment , béton , béton de ciment

-

L’une des caractéristiques essentielles du béton est d’être un matériau sinon artisanal, du moins toujours « sur mesure ». Il peut être coffré et coulé sur place ou au contraire préfabriqué. Il est d’une grande disponibilité, ce qui fait son paradoxe : matériau indestructible, voire figé, il est pourtant l’un des plus souples et des moins contraignants. Découvrez dans ce dossier les différents usages du béton, ce matériau de construction qui connaît aujourd'hui un véritable renouveau.

  
DossiersLe béton, un matériau de construction aux multiples usages
 

Lors d'une construction, il est possible de réaliser une structure soit en béton préfabriqué, soit en béton coulé sur place. Ce dernier cas est souvent plus difficile à mettre en œuvre mais offre de nombreuses possibilités.

Lors de la construction de la Maison de l'écriture, à Montricher, en Suisse, le béton a été coulé. © Dunod - DR

Ici, la peau du béton est en quelque sorte faite de deux couches. La première, la canopée, pétrifie les lignes d'efforts tranchants d'une hypothétique dalle pleine portée par cent colonnes. Les vides y sont mathématiquement dessinés à la limite des membrures. Les bâtiments en béton blanchi ont été coulés en une seule opération, en tranches et sur 12 mètres de hauteur.

Détails techniques de ce bâtiment en béton coulé

  • Aspect de surface : brut de décoffrage.
  • Couleur de la peau : blanche.
  • Type de béton : béton de ciment blanc coulé en place.
  • Coffrage : bois.
  • Protection : antigraffiti.
  • Type de granulats : calcaire du Jura.
  • Type de mur : murs porteurs coulés en place.

Usage de ce bâtiment en béton coulé

À fleur de peau : c'est le nom de cette réalisation faite pour la Maison de l'Écriture à Montricher (Suisse) par Mangeat-Wahlen Architectes Associés en 2013-2014. Cette maison en béton coulé est conçue comme une petite cité. On est déjà dans cette « grande maison » quand on se glisse sous la toile/canopée qui en invente la lumière, filtrée, tamisée, apaisée. Des cabanes pour habiter, se réunir, administrer, seront suspendues tout autour, en lévitation, à fleur de jardin ! Au centre de gravité on a bâti des coffres majuscules, la bibliothèque, la salle d'exposition et l'auditorium, ancrés au sol.

La première peau du bâtiment, c'est la « tortue » que les légionnaires romains disposaient sur leur tête pour former un plateau protecteur. La deuxième, c'est celle des coffres. Elle a la légèreté des sous-vêtements à fleur de peau !