La contre-cloison se monte sur les murs intérieurs, par exemple dans le cadre de la rénovation d'un bâtiment. © Leandervasse, Adobe Stock
Maison

Contre-cloison

DéfinitionClassé sous :Maison , isolation par l'intérieur , Rénovation de l’habitat

Une contre-cloison est une paroi verticale, construite devant une autre paroi comprenant un espace entre les deux, elle se pose à l'intérieur du bâtiment et ne remplace pas une isolation extérieure. L'espace peut ou ne pas être rempli d'un produit isolant. La mise en œuvre des contre-cloisons doit respecter les normes françaises NF (le DTU 25-41 et le DTU 25-42), à défaut, leur non respect rend caduques les garanties d'assurance. 

Chacun sait ce qu'est une cloison mais une contre-cloison ? La contre-cloison se révèle utile dans diverses situations, isolation thermique ou acoustique d'un mur mitoyen mais attention, elle ne doit pas être considérée comme un élément structurel, ce n'est pas un mur porteur. Dans le cadre de la rénovation, elle permet de mieux isoler un bâtiment ou une habitation. Un logement mieux isolé est le premier pas vers une facture énergétique moins lourde et vers la transition écologique. La contre-cloison peut être un moyen astucieux de cacher les installations techniques (climatisation, plomberie, électricité, etc.). C'est l'occasion de prévoir le passage de certaines gaines électriques et autres.  

La contre-cloison permet l'isolation thermique et phonique des murs intérieurs. © Graphithèque, Adobe Stock

Les différents types de contre-cloison

La contre-cloison se monte contre le mur intérieur et, selon les matériaux isolants qui la composent (laine minérale, coton, ouate...), elle se présente sous la forme de panneaux rigides ou semi-rigides, ou bien sous la forme de rouleaux souples. Suivant la performance thermique souhaitée, l'épaisseur de la cloison sera plus ou moins importante. Son coefficient de résistance thermique (R) s'exprime en W.m².K (watt par m² et par degré Kelvin). Plus celui-ci est élevé, plus l'isolation sera efficace.

Les contre-cloisons se différencient par leur type de fixation mais aussi par la structure porteuse, le revêtement et le remplissage ou non. Il existe deux types de contre-cloison :

  • La contre-cloison à montage humide se compose de blocs de parpaing, de briques en terre cuite, en verre, ou de carreaux de plâtre ou de béton cellulaire. Les différentes parties s'assemblent avec de la colle ou avec un mélange humide de mortier, de plâtre.
  • La contre-cloison à montage sec sur ossature est formée de plaques de plâtre, de ciment hydrofuge, ou de panneaux cellulosiques ou alvéolaires. Une ossature métallique ou en bois sert de support sur lequel viennent se fixer les plaques de contre-cloison. 
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Plantes et robots s'unissent pour construire un jour nos maisons  Étrange idée que celle de ces chercheurs du projet Flora Robotica : programmer des petits robots lumineux pour faire pousser des plantes selon des schémas préétablis. Des structures de toutes sortes peuvent ainsi être créées avec très peu de moyens. Les possibilités sont immenses mais le chemin sera long. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !