Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Neutralité carbone : qu’est-ce que c’est vraiment ? De nombreux pays et entreprises se sont engagés à atteindre la neutralité carbone. Mais attention...

Le béton, c’est la matière la plus utilisée dans le monde. Son industrie est aussi l’une des plus émettrices de carbone. La production du ciment qui le constitue serait ainsi responsable à elle seule d’environ 8 % des émissions de CO2 dans le monde. Alors les chercheurs se sont mis en quête de solutions plus durables. Une équipe de l’université de l’État de Washington (États-Unis) vient tout juste de faire la preuve d’un nouveau concept en la matière.

Les chercheurs avancent qu’en ajoutant du biochar à la formulation, il est possible d’obtenir un béton presque aussi solide que le béton classique, mais bien plus respectueux de l’environnement. Du biochar ? C’est une sorte de charbon que l’on obtient après pyrolyse de matière végétale. L’opération permet de produire du gaz ou de l’huile. Et un résidu aux propriétés intéressantes. Le fameux biochar.

Voir aussi

Le biochar, un déchet efficace pour atténuer notre empreinte carbone

Des chercheurs avaient déjà pensé à en ajouter au béton parce qu’il est riche en carbone et qu’il peut ainsi en stocker en grandes quantités. Dans ce cas, au moins aussi longtemps que la durée de vie du béton. Mais les chercheurs avaient observé que l’intégration de biochar au béton limitait sa résistance. Même lorsqu’ils n’en ajoutaient qu’à hauteur de 3 %. L’ingrédient (pas si) secret de l’équipe de l’université de l’État de Washington : des eaux usées issues du lessivage du béton. Parce que ces eaux usées sont riches en calcium. Le biochar, lui, est hautement poreux. La rencontre des deux entraîne la précipitation d’un carbonate de calcium qui vient renforcer le béton. Cela permet finalement d’ajouter jusqu’à 30 % de biochar dans la formulation presque sans perdre en résistance et, grâce au carbone stocké dans le charbon végétal, assurent les chercheurs, de fabriquer un béton aux émissions négatives !