Maison

Une capsule de café réutilisable à l'infini !

ActualitéClassé sous :Maison , café , Capsule de café

Étonné de la quantité de dosettes mises à la poubelle chez les possesseurs de machines Nespresso, un Suisse a mis au point une capsule de café réutilisable à l'infini. Tout en inox, elle permet d'y ajouter son café en poudre. Un compromis écolo entre le café acheté au kilo et le système des dosettes.

En France, 1.500 tasses de café sont bues chaque minute. Toutes ne sont pas préparées avec les capsules de café mais leur part devrait continuer à augmenter, au vu du succès des machines de type Nespresso. © Kestrel.org

Un Suisse a inventé une capsule de café en inox, à remplir soi-même et réutilisable à volonté, afin de présenter une alternative écologique aux dosettes traditionnelles à usage unique, venant étoffer un marché en pleine croissance représentant plusieurs milliards d'euros au niveau mondial.

« J'ai seulement eu connaissance il y a 2 ans du système de dosettes après avoir été invité chez des amis qui avaient une machine Nespresso », a raconté Erwin Meier, un Suisse de 49 ans. Constatant l'amoncellement de capsules usagées, ce dernier s'est posé la question du devenir de ces dosettes en aluminium, qui finissent en grande partie à la poubelle. « Je me suis mis le soir même à développer un prototype, donnant ainsi naissance à l'idée d'une capsule réutilisable », raconte cet ancien spécialiste de l'industrie horlogère.

Une capsule de café écolo

La dosette, entièrement en inox, est seulement composée de deux pièces qui se dévissent pour pouvoir ajouter le café. Une fois utilisée, la capsule peut être vidée et nettoyée sous le robinet. Elle est compatible avec une grande gamme de machines Nespresso. « Le pas de vis résiste à une pression de 18 bars », développée par les machines à café, explique Erwin Meier, ajoutant que l'absence de toute pièce d'usure comme un joint d'étanchéité rend la capsule de facto réutilisable à l'infini.

« Avec les capsules de Nespresso, le kilo de café vous coûte 105 francs suisses », soit 87,4 euros, tandis qu'un kilo de café bon marché « coûte moins de 12 francs [NDLR : soit près de 10 euros] », souligne cet inventeur, convaincu de l'utilité écologique de sa création.

On vend 500 millions de capsules ou dosettes de café en France chaque année. Toutes finissent à la poubelle... © AFP Photo/Philippe Desmazes

Objectif : réduire les déchets

Pour Erwin Meier, qui fait produire ses capsules à Hong Kong, « l'objectif est qu'autant de personnes que possible remettent en question la production de déchets » générée par les capsules classiques.

L'invention a été brevetée en Suisse et Meier compte également protéger sa capsule au niveau international. Selon lui, la dosette réutilisable ne peut être attaquée en justice, car le système est totalement différent de celles existantes sur le marché. Le géant suisse Nestlé, propriétaire de Nespresso, a régulièrement attaqué les fabricants proposant des alternatives à ses propres capsules. La capsule en inox, qui est vendue pour 39 francs suisses sur le site Internet mycoffeestar.com, a rencontré « un vif succès », selon son inventeur, qui dit avoir reçu de nombreuses commandes notamment d'Australie et d'Hawaï. Il n'a cependant pas chiffré ses ventes ou ses objectifs.

Le marché du café portionné est en plein essor, depuis que Nestlé a introduit le système Nespresso, avec lequel il a réalisé des ventes de 3 milliards de francs suisses l'année dernière. De nombreux concurrents se sont positionnés sur ce juteux marché, qui doit atteindre 8,1 milliards de dollars (6,6 milliards d'euros) d'ici 2014, selon le cabinet Euromonitor.

Cela vous intéressera aussi