La Terre observée depuis le satellite DSCOVR de la Nasa. © Nasa, DSCOVR EPIC team

Sciences

Elysium Space veut envoyer vos cendres dans l'espace

ActualitéClassé sous :Espace , utilisation de l'orbite basse , privatisation de l'espace

Une alternative originale à la dispersion des cendres dans la nature ou les océans : les envoyer dans l'espace ou au moins dans la stratosphère. En 2018, un lanceur Falcon 9 emportera trois cents fioles, à l'initiative d'Elysium Space.

Elysium Space, une start-up basée à San Francisco propose d'envoyer dans l'espace une partie des cendres de défunts à bord d'Elysium Star 2. Un CubeSat sera lancé à bord d'un lanceur Falcon 9 de SpaceX dans le courant de l'année prochaine lors de la mission SSO-A, depuis la base de Vandenberg, en Californie. Il sera placé sur une orbite basse héliosynchrone, d'ou le nom de la mission (Sun-Synchronous low-Earth Orbit) pour une durée de deux ans avant que le petit satellite retombe dans l'atmosphère terrestre où il se consumera. À noter qu'il ne s'agit pas de la première tentative d'Elysium Space d'envoyer des cendres de défunts dans l'espace. En novembre 2015, la fusée sonde expérimentale Strypi, décollant depuis un rail incliné à 45°, avait explosé plus d'une minute après son décollage. Elle emportait 13 satellites, dont Elysium Star 1.

Lors du lancement d'Elysium Star 2, Elysium Space prévoit d'utiliser un CubeSat d'une seule unité qui peut accueillir jusqu'à 300 petites fioles contenant des cendres de personnes incinérées. À ce jour, une centaine de clients se sont déjà inscrits sur ce vol au prix de 2.490 dollars (environ 2.200 euros), dont les clients d'Elysium Star 1, invités par Elysium Space. Les proches pourront assister au départ du lanceur et une application mobile leur permettra de suivre l'orbite du satellite jusqu'à sa rentrée destructive dans l'atmosphère terrestre. Compte tenu de la taille du CubeSat, un carré de 10 centimètres de côté, il ne sera pas possible de l'observer depuis le sol.

Elysium propose également à ses clients d’envoyer des cendres de défunts sur la Lune avec des vols organisés par Astrobotic Technology. Il en coûtera moins de 10.000 dollars (environ 8.900 euros). © Jaxa, NHK

Des funérailles spatiales à l’ère du new space

Ce nouveau service témoigne de la démocratisation de l'accès à l’espace et de l'émergence de nouveaux acteurs du spatial, issus majoritairement de la Silicon Valley. Cette évolution réinvente l'usage de l'espace, jusqu'alors cantonné à des tâches d'observation de la Terre, de l'Univers et de démonstration de technologie.

Actuellement microscopique, ce marché des funérailles spatiales est exploré par quelques entreprises, qui en ont fait une spécialité. Les plus connues sont Elysium Space et Celestis, la pionnière. Cette dernière offre une game de services étendue, comme l'envoi d'ADN dans l'espace ou de cendres sur la Lune. En France, la société Poussières d'étoile propose, à l'aide d'un ballon stratosphérique, de disperser des cendres de défunts non pas dans l'espace, mais à 30 ou 35 kilomètres d'altitude.