Sciences

Fête de la science : la science sort des labos, c'est à vous de jouer

ActualitéClassé sous :chimie , physique , Astronomie

Balayons les idées reçues : la science n'est pas qu'une affaire de scientifiques ! Pour vous en convaincre, Futura revient sur les nombreux projets faisant appel aux amateurs. Pour cette 21e Fête de la science, devenez océanographe, chasseur d'exoplanètes, traqueur de comètes... C'est à vous de jouer !

Sur le site de la Fête de la science, vous pouvez trouver les différentes manifestations qui vous intéressent, en choisissant par région, département, date... © DR

Pour cette Fête de la science de 2012, Futura a souhaité mettre en lumière la science qui sort des laboratoires pour aller vers chacun de nous.

Nul besoin d'un doctorat en méthode des transits planétaires ou d'un Master en ichtyologie pour contribuer aux découvertes scientifiques, vous pouvez tous devenir contributeur. C'est la science citoyenne.

Quand la science a besoin de vous

La science citoyenne ne date pas d'hier, mais elle se développe depuis ces dernières années. Nous vous parlions par exemple en mai 2011 de Leafsnap, cette application qui identifie les espèces d'arbres à partir des photos faites avec votre smartphone. L'idée est déclinée en plusieurs thèmes (observation de la migration des oiseaux, cartographie de la faune...) et ce genre d'applications devrait vite s'imposer dans les divers stores. Car la nature a cela de merveilleux, c'est qu'elle concerne chacun de nous, par ses secteurs si variés (faune, flore, sur terre ou en mer...). Et les chercheurs l'ont bien compris. Ceux du Whale project vous proposent par exemple de les aider à comprendre le langage des cétacés en regroupant les sons similaires enregistrés (disponibles sur leur site Internet).

Si l'étude de l'environnement est à portée de tous par le biais de ces projets, d'autres domaines, qui peuvent sembler plus pointus, le sont tout autant. C'est le cas d'une science toute neuve, et même un brin futuriste : la biologie synthétique, qui vise rien de moins qu'à créer des sortes de machines vivantes. Dans le mouvement DYIbio (Do It Yoursel biology, ou la biologie à faire soi-même), des pionniers hardis se voient un peu des hackers du code génétique et voici donc les biohacklabs...

C'est aussi le cas de l'astronomie, qui met souvent à contribution les amateurs, notamment dans la recherche d'objets précis, comme pour la météorite aperçue dans les Pyrénées en août 2011, pour laquelle les témoignages d'internautes de Futura avaient aidé à la cartographie. De nombreuses découvertes sont d'ailleurs l'œuvre d'astronomes amateurs, dont nous vous proposions les plus beaux exploits à l'occasion de cette édition 2012 de la Fête de la science. Mais vous pouvez également devenir chasseur d'exoplanètes grâce au site Planet Hunters. 

Les yeux des non-scientifiques sont décidément bien utiles, car bien plus nombreux. Et l'un des avantages est de pouvoir traiter une recherche à n'importe quel point de la planète. Souvenez-vous, en septembre de l'année dernière, le buzz des débris du satellite UARS avait enflammé la Toile et les enquêteurs amateurs. Car, quand les instruments de pointe échouent, les citoyens sont mis à contribution. La chasse au témoignage (vidéo, photo...) avait ratissé large : Twitter, YouTube...

La science amusante, à faire vous-même

Si vous préférez le réel au virtuel des sites Internet et applications, parcourez nos dossiers consacrés aux expériences amusantes à faire chez soi :

Vous pouvez aussi occuper vos weekends en fabriquant des minirobots, ou des objets en 3D :

Bonne Fête de la science à tous !