Sentinel 5 Precursor, avec son instrument Tropomi (TROPOspheric Monitoring Instrument), mesurera de nombreux paramètres de l'atmosphère terrestre pour aider les scientifiques à mieux prédire son évolution future et à fournir de meilleures prévisions météorologiques. © Astrium

Sciences

Sentinel 5 Precursor, un satellite pour étudier l'atmosphère

ActualitéClassé sous :Astronautique , Sentinel 5 Precursor , S5P

-

Sentinel 5 Precursor, alias S5p, futur satellite d'étude de la chimie atmosphérique de l'Agence spatiale européenne, sera construit par Astrium et lancé en 2015.

Après avoir octroyé les contrats de maîtrise d'œuvre de Sentinelle 1 et 3 à Thales Alenia Space et Sentinelle 2 à Astrium, l'Agence spatiale européenne vient d'attribuer celui de la mission Sentinel 5 Precursor (S5p). Ce satellite sera lancé en 2015 pour une durée de vie nominale de sept ans.

S5P est spécifiquement dédié à l'étude de la chimie atmosphérique. Il mesurera l'ozone, le dioxyde d'azote, le dioxyde de soufre et d'autres polluants atmosphériques avec une précision supérieure à celle des instruments existants, permettant ainsi d'optimiser la qualité des modèles climatiques et des prévisions météorologiques.


Vidéo de présentation de Sentinelle 5 © Astrium

Dans ce domaine, il prendra le relais des satellites environnementaux Envisat qui arrivent en fin de vie et ERS-2, en cours de désorbitation. Comme son nom l'indique, il est le précurseur de l'instrument opérationnel Sentinelle 5 qui sera embarqué sur les satellites MetOp de deuxième génération (MetOp SG) en orbite polaire. S5p est une nécessité pour les climatologues qui veulent éviter une rupture des données, nécessaires pour comprendre la machine climatique.

Des sentinelles pour surveiller la planète Terre

Quant à Sentinelle 5, il fait partie d'une série de 5 satellites opérationnels dits Sentinelle, destinés à la surveillance de la Terre dans le cadre du programme pour la Surveillance mondiale pour l'environnement et la sécurité (GMES) de l'Union européenne dont les 29 ministres du Conseil Espace Esa-UE ont de nouveau souligné l'importance, malgré les problèmes de financement qui perturbent le déploiement de GMES.

Les autres satellites de la série sont Sentinelle 1, qui doit assurer la continuité des données SAR depuis les satellites ERS, et Sentinelle 2 et 3 dédiés à la surveillance des terres et des océans. Les deux autres sont Sentinelle 4 et 5 conçus pour des missions de météorologie et de climatologie par l'étude de la composition de l'atmosphère.