Planète

Jaguar

DéfinitionClassé sous :zoologie , félin , félidé
Photo d'un jaguar. © US Fish & Wildlife Service, domaine public

Jaguar (Linnaeus 1758) - Panthera onca

  • Ordre Carnivora
  • FamilleFelidae
  • GenrePanthera
  • Taille : 1,20 à 1,80 m (hauteur au garrot environ 0,70 m)
  • Poids : 56 à 96 kg
  • Longévité : 23 ans

Statut de conservation UICN : NT quasi menacé

Description du jaguar

Le jaguar est un Félin trapu, un peu court sur pattes, arborant un pelage jaune orangé, mais pouvant tirer sur le brun ou le noir, tacheté d'ocelles ou de rosettes sombres formées de points qui se rejoignent en rayures sous le cou. Le dessous du corps est généralement plus clair et proche du blanc. Ce camouflage lui sert à passer inaperçu dans la jungle. La tête robuste arbore deux oreilles rondes. La puissance de ses mâchoires est telle, qu'elle dépasse celle du lion ou du tigre. Dans son aire de répartition, il ne peut être confondu avec aucun autre Félidé. Son physique courtaud est particulièrement bien adapté à la taille de ses proies et à son environnement. Il est bon grimpeur et excelle à la nage.

Jaguar. © Pascal Blachier, Creative Commons Attribution 2.0 Generic license

Habitat du jaguar

L'environnement du jaguar est constitué par les forêts tropicales denses et épisodiquement inondées d'Amérique du Sud et Centrale, du Mexique à l'Argentine. Mais son aire de répartition se situe principalement dans le bassin amazonien. Il préfère la proximité de l'eau et on le trouve surtout à proximité des marécages, des fleuves et des rivières, et dans les mangroves. Bien qu'il ne fréquente pas les déserts et n'évolue pas à des altitudes trop élevées, quelques spécimens ont cependant été observés en Arizona (1996) et au Nouveau Mexique. L'achèvement de la barrière séparant les États-Unis du Mexique compromet sérieusement les migrations de l'animal et l'hétérogénéité génétique des futures populations.

Comportement du jaguar

Le jaguar est un animal solitaire qui ne se rapproche de ses autres congénères que pour la période de reproduction. C'est un animal territorial qui a besoin d'une zone au moins équivalente à 90 km² pour subvenir à ses besoins. Mais cette surface varie bien sûr en fonction de la quantité de proies disponibles. Celle-ci peut couvrir les territoires de plusieurs femelles. À l'instar des autres Félins, il marque son terrain avec son urine, ses excréments et en lacérant les arbres. C'est un chasseur crépusculaire qui est également actif en journée. Il préfère se tenir en embuscade et chasser à l'affût. La force du jaguar est phénoménale. Lorsqu'il veut mettre une proie à l'abri des autres prédateurs, il est capable de hisser une carcasse de la taille d'une vache au sommet d'un arbre. Situé à la tête de la chaîne alimentaire, le jaguar est un superprédateur qui contribue à réguler les populations de proies, et à maintenir l'intégrité de la structure des systèmes forestiers.

Le jaguar. © Cburnett, GNU Free Documentation License, Version1.2

Reproduction du jaguar

Le jaguar se reproduit toute l'année mais les naissances sont fonction de la quantité de nourriture disponible. La période de gestation s'étale sur un peu plus de trois mois, au terme de laquelle la femelle peut mettre au monde de deux à quatre petits, mais plus fréquemment deux. La mère ne tolère pas la proximité du mâle par crainte du cannibalisme. Les jeunes naissent aveugles et voient au bout de 2 semaines. Ils sont sevrés à 5 mois et au sixième, ils font l'apprentissage de la chasse. Celui-ci se poursuivra pendant deux ans avant que les jeunes ne quittent leur mère à la recherche d'un nouveau territoire. La maturité sexuelle est atteinte au bout de deux à trois ans pour les femelles, et de quatre à cinq ans pour les mâles.

Jaguar femelle et juvénile. © John Harrison, Creative CommonsAttribution-Share Alike 3.0 Unported license

Régime alimentaire du jaguar

Le Félin est bien évidemment carnivore et son régime se constitue principalement de grandes proies telles que capibaras, pécaris, tapirs, anacondas et caïmans. Mais il est capable de se rabattre également sur les singes, les paresseux et les tortues, lorsqu'il ne pêche pas poissons ou grenouilles. Dans les zones fréquentées par l'Homme, il peut s'en prendre au bétail et aux chevaux.

Menaces sur le jaguar

La perte d'une grande partie de son aire de répartition historique au nord (on le trouvait dans le parc du Grand Canyon au Colorado dans les années 1900), et la fragmentation constante des autres zones de vie, sont des éléments qui contribuent à une proche menace d'extinction. L'animal a effectivement beaucoup de mal a survivre dans un habitat restreint sans possibilités de migrer. Il est classé à l'Annexe I de la CITES. Sa chasse et sa capture sont interdites sauf dans certains pays où il est considéré comme « animal à problèmes »... Comme au Brésil, au Costa Rica, au Guatemala, au Mexique et au Pérou. La chasse sportive est toujours autorisée en Bolivie et l'espèce n'a aucun statut juridique en Équateur et au Guyana. Le jaguar est défini comme une espèce parapluie. En effet, sa protection dans une zone donnée permet également de mettre à l'abri de nombreuses autres espèces animales et végétales.