Planète

Le lion n'est pas si fainéant, il chasse aussi bien que la lionne

ActualitéClassé sous :zoologie , Lion , lionne

Par Delphine Bossy, Futura

Contrairement aux idées reçues, le roi des animaux est un chasseur ! S'il fait la sieste durant 15 heures par jour, il consacre tout même un peu de son temps à la chasse. Il n'est donc pas tributaire des lionnes pour se nourrir...

Le lion est un chasseur solitaire. Il monte des embuscades de nuit dans les zones de végétation dense. Ses proies sont ainsi plus vulnérables, car la ligne de visée y est restreinte. © Luca Galuzzi, cc by sa 2.5

Le lion (Panthera leo) a longtemps été vu comme un fainéant. Le roi des animaux ne chasse pas, il laisse ses lionnes s'en charger. Lui, il combat les prédateurs qui oseraient menacer la troupe. Cette vision du félidé serait pourtant complètement erronée. Le lion ne serait pas tributaire de la chasse des lionnes. Il serait même plutôt un bon chasseur. C'est du moins ce que suggère une équipe de recherche dans un article paru dans la revue Animal Behaviour.

Menée dans le parc national Kruger en Afrique du Sud, l'étude est étonnante. Le lion de la savane d’Afrique est un bon chasseur : simplement, l'Homme a du mal à l'observer en pleine action. Le félidé à crinière chasse plutôt la nuit, et surtout dans la végétation dense. Des études antérieures ont déjà mentionné cette possibilité d'un chasseur nocturne en végétation abondante, mais il est presque impossible de l'observer dans ces conditions.

Le lion est réputé ne jamais chasser. Sa principale activité de la journée est la sieste. Il dort entre 10 et 15 heures par jour. Son rôle au sein de la tribu est de protéger le groupe de tout prédateur. Toutefois, d'après une nouvelle étude, il semblerait qu'il soit aussi bon chasseur que la lionne. © Robek, Wikimedia Commons, cc by sa 2.5

Les lionnes ont une technique de chasse bien particulière : elles travaillent en groupe, c'est une stratégie coopérative. Le lion, en revanche, se cache dans des zones de végétation dense, il tend des embuscades. Il chasse seul, et n'a donc pas de technique aussi élaborée que les lionnes. Puisqu'il est beaucoup trop dangereux pour l'Homme de suivre le roi des animaux dans la savane dense en pleine nuit, des scientifiques ont mis à contribution différentes technologies.

Lidar et GPS pour suivre la chasse des lions

Trois chercheurs, Scott Loarie, Craig Tambling et Gregory Asner, ont d'abord créé des cartes en relief de la végétation de la savane. Ils ont pour cela utilisé un lidar fixé sur un petit avion, le Carnegie Airborne Observatory (CAO). Ils ont combiné ces données 3D aux localisations GPS des interactions proie-prédateur de sept lions du parc. L'idée était de déterminer les lignes de visée de l'animal pour évaluer l'endroit d'où les lions attaquent leurs proies, et le type de végétation.

Leurs résultats montrent que de jour, les lions et les lionnes préfèrent se reposer dans les zones ombragées, donc dans les zones à végétation dense. C'est la nuit que l'on peut observer la différence de comportement entre les mâles et les femelles. Les lionnes chassent dans les zones à l'horizon dégagé. Elles sont plus visibles par les proies, ce qui les contraint à élaborer une stratégie. Les mâles, quant à eux, pratiquent la chasse dans la végétation dense. Les proies y sont beaucoup plus vulnérables, car la ligne de visée est restreinte. C'est précisément ce qui explique le succès de la chasse des lions.

S'ils doivent être complétés par d'autres études, ces résultats pourraient bien avoir des conséquences importantes dans la gestion des parcs. Cette dernière influe souvent sur la végétation. « En reliant le comportement de chasse du lion à la végétation dense, cette étude suggère que les changements de structure de la végétation, notamment par la gestion des incendies, pourraient grandement modifier l'équilibre entre les prédateurs et leurs proies », signale Scott Loarie.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.