Ceux qui ont acheté un nouveau PCPC après la rentrée n'auront pas de questions à se poser : ils obtiendront automatiquement Seven - à l'exception des netbooks, sur lesquels Windows XPWindows XP s'est vu accorder un léger répit.

© Mediengestalter, Pixabay, DP

© Mediengestalter, Pixabay, DP

Alors, que peut-on penser du nouveau bébé de la firme de Redmond ? Doit-on céder facilement au chantchant des sirènes ? Force est de constater que Windows 7 est tout de même de la belle œuvre et de nombreuses fonctions apparaissent séduisantes.

Image du site Futura Sciences
La fameuse barre des tâches dynamique à l'ergonomie efficace © Microsoft

Windows 7Windows 7 accueille une nouvelle barre des tâches dit « barre dynamique » qui aide à passer d'une applicationapplication à une autre. Elle fait apparaître une miniaturisation des documents et aussi un aperçu « live » de celui que survole la souris. Microsoft affirme que le passage d'un document à un autre sera immédiat même si l'on ouvre une cinquantaine de documents. Dans un même ordre d'idée, les « jump lists » facilitent l'accès aux fichiers souvent utilisés.

Image du site Futura Sciences
Les fameuses « jump lists » de Windows 7 © Futura-Techno

Elles sont l'équivalent actuel du menu « Mes Documents récents » mais adaptés à chaque application. Ainsi lorsque l'on pointe sur Word, les 10 derniers documents réalisés avec ce traitement de texte apparaissent. Idem pour Excel ou tout autre logiciellogiciel. Repérer sa chanson préférée ou le fichier sur lequel l'on a travaillé le jour précédent est donc aisé.

Image du site Futura Sciences
Le même système est présent dans le menu démarrer © Futura-Techno

« Comparer deux documents devient donc l'enfance de l'art  »

Jusqu'alors peu d'innovation avaient jalonné la gestion des fenêtresfenêtres, il était temps pour Microsoft de dépoussiérer la chose. Avec Windows 7 arrive une refonte de l'ergonomie adaptée à la fois pour la souris classique et les écrans tactilesécrans tactiles.

Image du site Futura Sciences
Windows 3.1 et ses fenêtres que Microsoft n'avait jamais vraiment osé repenser radicalement depuis © Microsoft

L'on glisse l'une d'elle vers un bord et aussitôt, elle vient occuper la moitié de l'espace. L'on glisse l'autre vers la droite et elle occupe la deuxième moitié. Comparer deux documents devient donc l'enfance de l'art. Pour revenir à l'état initial, le mode choisi évoque l'esprit iPhone ou même Live Messenger : l'on « secoue » une fenêtre à la souris pour la remettre à l'état précédent.

Image du site Futura Sciences
 
Un simple glissement vers la droite et la fenêtre du programme occupe automatiquement la moitié droite de l'écran. © Futura-Techno

Cette façon un peu ludique de traiter les fenêtres se retrouve dans d'autres fonctions. Si l'on souhaite fermer toutes les fenêtres sauf une, l'on attrape la barre supérieure de l'application et on la secoue là encore. Les autres fenêtres se retrouvent aussitôt sous forme d'icônes ! Que l'on secoue une fois de plus la seule fenêtre ouverte et les autres s'ouvrent à nouveau.