Tech

Qu'est-ce qu'un drone ?

Dossier - Tout savoir sur les drones
DossierClassé sous :drone , transport drone , drone de surveillance

Daniel Ichbiah

À l’origine, le terme « drone » correspond à l’anglicisme faux-bourdon. Le bruit émis par le moteur en vol d’un drone rappelait le bourdonnement de cet insecte.

  
DossiersTout savoir sur les drones
 

Qu'est-ce qu'un drone ? De façon explicite, un drone est un système semi-intelligent, contrôlé à distance. 

Doté d’un design inspiré des insectes, l’Anafi de Parrot tente de reconquérir le marché du drone grand public. © Parrot
  • Le déplacement d'un drone peut dépendre des commandes d'un opérateur.
  • Son itinéraire peut avoir été programmé.
  • Le drone peut aussi faire preuve d'une certaine autonomie de déplacement : il suit alors un trajet programmé mais peut s'adapter aux conditions rencontrées.

Un industriel du domaine va jusqu'à proposer cette définition : « Le drone est le prolongement de la main d'un opérateur qui a besoin de faire un travail en hauteur sans avoir l'infrastructure suffisante pour le réaliser par lui-même. »

Si son prix est supérieur au Mavic Air de DJI, l’Anafi dispose d’atouts sérieux notamment ses vidéos 4K de qualité. © Parrot

La mise en œuvre d'un drone nécessite le fonctionnement d'un certain nombre de composants techniques liés les uns aux autres.

Outre la présence d'un système de propulsion et de sustension dans l'air, l'équipement comprend divers capteurs et senseurs : caméras (diurne et infrarouge), accéléromètres, gyroscopes, sonars, centrale GPS, etc.

La fine structure et le poids léger de l’Anafi n’empêchent pas une belle stabilité par grand vent. © Parrot

Les données ainsi capturées sont envoyées à un centre de commande. Le drone reçoit alors en retour les instructions de l'opérateur. L'unité informatique présente dans l'appareil peut également traiter certaines de ces données afin que l'appareil puisse réagir immédiatement à des conditions atmosphériques particulières : par exemple contrebalancer l'effet d'une rafale de vent.

De nombreux drones intègrent un système de sécurité : en cas de panne d'un composant, le drone va se poser ou retourner à sa base automatiquement.

Avec des prix agressifs et une qualité notable, la gamme Phantom a fortement aidé DJI à prendre le leadership mondial du marché des drones. Apparu en 2016, le DJI Phantom 3 était déjà doté d’une autonomie de vol de 25 minutes. © DJI

Dates clés de l’histoire des drones

1916 : En Grande-Bretagne, Archibal Low lance le premier projet d'un avion-cible sans pilote et radiocommandé. 

1951 : L'avion-cible américain Ryan Firebee est le premier drone à réaction à être produit en masse.

1971 : Israël est le premier État à disposer au sein de ses forces militaires d'un escadron opérationnel de drones.

1973 : Conçu et réalisé en Israël, le Tadiran Mastiff effectue des missions de reconnaissance lors du conflit du Kippour. Il est considéré comme le premier drone militaire évolué.

1990 : Le Japon recourt à des drones pour des applications civiles : épandage et surveillance agricole.

1991 : Lors de l'assaut en Irak, pour l'opération Desert Storm, des drones Pioneer effectuent plus de 530 sorties et l'un d'eux filme la reddition des troupes irakiennes.

1994 : General Atomics introduit une nouvelle génération de drones militaires de longue autonomie avec le MQ-1 Predator.

1994 : Les premiers drones sont dépêchés en Bosnie, le Fox AT-1 de CAC Systèmes et le Gnat 750 de General Atomics afin de réaliser des missions de surveillance.

2002 : Les drones changent d'échelle avec le RQ-11 Raven d'AeroVironment, d'une longueur de 1,1 mètre. Il est propulsé par un moteur électrique mais se lance à la main.

2009 : Des insurgés irakiens réussissent, via un logiciel russe, SkyGrabber, à intercepter des informations non cryptées d'un drone Predator.

2010 :  Le Parrot AR, drone piloté par un iPhone, est le premier succès grand public du domaine. Quelque 120.000 unités sont écoulées dans le monde en six mois.