Cela vous intéressera aussi

Le polaroïd désigne une feuille de matièrematière synthétique dont les caractéristiques lui permettent de polariser la lumièrelumière. Aussi appelé « polarisant » ou « filtre polarisant », il a été découvert en 1929 par l'Américain Edward H. Land qui l'améliorera trois ans plus tard en 1932.

  • Inventé en 1929 par Ed Land

Description du filtre polarisant

Le polaroïd est composé de microscopiques cristaux de sulfate d'iodoquinine, qui sont enfermés dans un film transparenttransparent fait à base de polymèrepolymère de nitrocellulose. Le premier procédé consiste en un alignement de cristaux par applicationapplication d'un champ magnétiquechamp magnétique ou électrique. Une fois alignés, ces cristaux permettent de former une feuille dichroïque, c'est-à-dire capable d'absorber la lumière, une lumière qui sera polarisée parallèlement à l'alignement des cristaux, et transmise perpendiculairement à la feuille dichroïque.

De la feuille J au polaroïd

À l'époque de son invention, cette feuille polarisante portait le nom de « feuille J », qui devint « feuille H » en 1938. Le terme « polaroïd » provient en réalité d'une marque déposée par l'entreprise américaine Polaroid Corporation. Comme beaucoup de marques utilisées pour désigner des inventions, le terme est aujourd'hui tombé dans le langage courant, et l'entreprise américaine n'est plus la seule à fabriquer ces feuilles polarisantes.

Utilisation du polaroïd

On retrouve le polaroïd dans des écrans à cristaux liquidesécrans à cristaux liquides, dans des équipements d'agrandissement de vue comme les microscopes optiques ou les lunettes stéréoscopiques, ou bien encore dans les lunettes de soleilsoleil. La firme américaine a quant à elle démocratisé un produit portant le nom de sa marque : l'appareil photographique Polaroïd, capable de développer instantanément les photos.