Manipuler à notre insu par les algorithmes de recommandation des Gafam. © Bakhtiarzein, Adobe Stock
Tech

Bulle de filtres : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Internet , réseaux sociaux , Algorithme

La bulle de filtre est un concept récent touchant à nos habitudes de navigation sur internet. Il a été inventé par l'activiste Eli Pariser en 2010 et popularisé à la sortie de son livre sur le sujet, The Filter Bubble : What The Internet Is Hiding From You, l'année suivante. Il définit la tendance des algorithmes des médias sociaux (YouTube, Facebook, Twitter, Instagram, TikTok, etc.) à créer des environnements virtuels où les utilisateurs ne consomment que du contenu en accord de près ou de loin avec leurs idées politiques et sociétales.

Les Gafam et leurs homologues en cause

Ce phénomène, à l'œuvre depuis que les premiers algorithmes de recommandation existent, est surtout associé aux plateformes de grands noms de la Tech. Ces derniers perfectionnent leurs applications depuis des années dans une optique d'accaparer le temps d'attention d'un maximum d'utilisateurs. Les algorithmes de recommandations sont l'un des leviers sur lesquels jouent les plateformes dans cette économie de l'attention. Pour garder un utilisateur le plus longtemps possible, ces algorithmes mettent en avant du contenu susceptible de lui plaire en fonction de ses opinions, généralement définies grâce à une collecte omniprésente des données. 

 Les réseaux sociaux et leurs algorithmes de recommandations ne souhaitent qu'une chose : faire plaisir à l'internaute en ne lui montrant que du contenu en rapport avec ses opinions ou centres d'intérêt, ce qui favorise la désinformation en le privant de recevoir des contenus contradictoires. © Evbestie, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Un aggravateur de désinformation 

En créant un jardin clos pour leurs utilisateurs, les bulles de filtres favorisent la désinformation. Les fake news circulant dans des bulles de filtre font en effet souvent l'objet d'un biais de confirmation, l'utilisateur étant si peu habitué à des opinions contradictoires qu'il ne prend même plus la peine de vérifier les informations avant de les valider et les repartager

L'enjeu est pourtant grand pour nos démocraties dans un contexte sanitaire et politique où beaucoup d'informations partiellement ou totalement fausses peuvent circuler sans que les fact-checkeurs ne puissent s'emparer du sujet. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les 10 menaces les plus dangereuses de l'intelligence artificielle  L’intelligence artificielle a permis des avancées dans le domaine de la santé, la recherche et l'industrie. Mais dans de mauvaises mains, elle peut aussi servir à des fins criminelles ou à la désinformation. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !