Le Turbo Levo SL dans sa livrée S-Works Founder's Edition est une série limitée à 250 exemplaires. © Specialized
Tech

Specialized Turbo Levo SL, le VTT électrique qui mise tout sur la légèreté

ActualitéClassé sous :Vélo électrique , VTT , VTT électrique

La marque américaine Specialized lance un nouveau VTT électrique tout suspendu 29 pouces ultraléger, qui ambitionne de proposer le compromis idéal entre l'assistance électrique et un agrément de pilotage qui reste fidèle au vélo musculaire.

Si vous êtes un adepte du VTT électrique mais que l'agilité et la maniabilité de votre ancien vélo « musculaire » vous manquent ou si vous considérez que passer au VTTAE est une forme de trahison de l'esprit vélo, Specialized a trouvé le moyen de vous mettre d'accord. La marque américaine vient de lancer son tout dernier ebike, le Turbo Levo SL, qui inaugure une approche radicalement différente du VTT à assistance électrique.

Le concept est assez simple : un VTTAE tout suspendu 29 pouces ultraléger (17,3kg dans la version S-Works haut de gamme ; 19,4 kg en version Comp de base) dont l'assistance se veut suffisamment subtile pour offrir un pédalage à la fois dynamique et naturel. Le Turbo Levo SL est pensé pour apporter juste ce qu'il faut de facilité dans les ascensions longues ou techniques, tout en nécessitant un vrai engagement de la part de son pilote.

Là où un VTTAE classique va multiplier la puissance de pédalage par quatre, le Levo SL ne va la multiplier « que » par deux. Son moteur électrique 240 watts, entièrement développé par Specialized (il équipe aussi le Turbo Creo Neo et Evo), pèse à peine 1,9 kg et délivre 35 Nm de couple. Mais « Spe » a travaillé sur la répartition de ce couple afin d'offrir un rendement efficace lorsque l'on pédale aussi bien à 10 tr/mn qu'à 120 tr/mn.

Le moteur SL 1.1 du Specialized Turbo Levo SL a été développé en interne par la marque. © Specialized

La friction du moteur électrique est quasi inexistante

Autre point clé qui ravira les inconditionnels du vélo musculaire : la friction du moteur lorsqu'il est coupé est quasi nulle (2,8 watts). Ce qui veut dire qu'il est tout à fait possible de désactiver l'assistance sur certaines portions roulantes et de retrouver des sensations très proches d'un VTT classique. De quoi aussi terminer sans angoisse une sortie à la seule force des gambettes si l'on s'est montré un peu trop gourmand avec l'assistance.

La batterie de 320 Wh est donnée pour 3,5 heures d'autonomie en mode éco. Un peu court si l'on envisage une longue sortie. Pour ce cas de figure, Specialized a prévu une batterie additionnelle Range Extender de 160 Wh que l'on vient glisser dans le porte-bidon. Elle coûte 400 euros et ajoute un kilo supplémentaire au vélo.

Avec 150 mm de débattement avant et arrière, ses roues de 29 pouces en 2.30, son poids réduit, le Turbo Levo SL offre les qualités dynamiques d'un « all mountain/enduro ». Les journalistes spécialisés qui ont eu la chance de le prendre en main évoquent un comportement en descente très semblable au Stumpjumper de Specialized, l'une des meilleures références de sa catégorie.

Bref, le Turbo Levo SL semble bien parti pour devenir le chaînon manquant entre les VTT classiques et les « gros » VTTAE. Un entre-deux où se retrouveront tous ceux qui considèrent qu'une belle descente se mérite et qu'assistance ne doit pas rimer avec assisté. La seule (grosse) ombre au tableau concerne le prix. Comme toujours chez Specialized, le ticket d'entrée est élevé : à partir de 5.999 euros pour le Turbo Levo SL Comp avec cadre aluminium, et 7.199 euros pour le premier modèle en carbone. Et que dire des deux versions ultra haut de gamme S-Works et Founder's Edition (250 exemplaires) qui sont vendues respectivement à 12.999 et 14.999 euros !

Le Turbo Levo SL est disponible en cinq versions. © Specialized
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !