Tech

Un capteur – expérimental – de 120 millions de pixels chez Canon

ActualitéClassé sous :technologie , capteur , pixel

Canon vient de montrer un capteur CMos au format APS-H de 120 millions de pixels. De quoi rendre démodés tous les appareils photo du marché. Pour l'instant le fabricant japonais ne parle pas de commercialisation. Et pour cause : il faudrait en effet que tout le reste suive : l'optique, le traitement et le stockage...

La taille de ce capteur CMos de Canon est conséquente (29,2 x 20,2 mm) mais pas exceptionnelle. En revanche, sa définition de 120 millions de pixels est unique. Reste à construire l'appareil photo qui pourrait en profiter pleinement. © Canon

Alors que les meilleurs reflex 24 x 36 dépassent de peu les 20 millions de pixels, Canon vient de présenter un capteur CMos portant 120 mégapixels, d'une taille de 29,2 x 20,2 mm. Cette proportion correspond à l'APS-H (en général aux alentours de 29 par 19 millimètres). Sur cette petite surface s'entassent à peu près 13.200 pixels sur la largeur et environ 9.100 sur la hauteur. Chacun des pixels (des photosites plus précisément) a donc la forme d'un carré d'environ 2,2 microns de côté.

Cette définition de 120 millions de pixels constitue un record, qui dépasse de très loin les valeurs affichées par les appareils commercialisés. Chez Canon, le capteur APS-H le mieux doté dépasse à peine les 16 millions de pixels. La quantité est plus grande sur les reflex dont le capteur mesure 24 par 36 mm, mais ceux de la gamme Canon plafonnent à 21 mégapixels. Hasselblad fait beaucoup mieux en moyen format (33,1 x 44,2 mm) et offre 60 millions de pixels sur son H4D-60, en échange, tout de même, de 29.000 euros.

Un capteur qui restera un prototype quelque temps encore

En fait, l'exploit n'est pas si nouveau puisque Canon avait montré en 2007 un prototype CMos de 50 millions de pixels de 19 x 28 mm. Si la définition des capteurs des appareils vendus dans le commerce augmente moins vite que celle des créations au laboratoire, c'est que la course aux pixels n'est pas tout. En augmentant la résolution à surface de capteur égale, on réduit la surface de chaque cellule photosensible, qui reçoit donc moins de lumière, ce qui n'améliore pas la qualité.

De plus, derrière une telle puissance de feu, l'intendance doit suivre. Un capteur de 120 millions de pixels produit des images brutes d'environ 360 Mo, qu'il faut traiter, compresser puis stocker suffisamment rapidement. Dans ce domaine, Canon annonce tout de même un résultat impressionnant, affirmant pouvoir récupérer 9,5 images par seconde en pleine résolution. La performance laisse augurer des améliorations réelles dans une future génération d'appareils photo.

En amont, l'objectif doit être à la hauteur lui aussi. Une telle définition sera inutile si la qualité de l'image parvenant au capteur n'est pas excellente. Faute de quoi, à l'agrandissement, la résolution de la photographie mettra surtout en évidence les défauts de l'objectif. Ce capteur exceptionnel restera donc un moment un prototype de laboratoire.

Cela vous intéressera aussi