Tech

Météo XML : quand la technique pose des questions concurrentielles

ActualitéClassé sous :Tech , météo , météorologie

-

A la suite d'une étude menée par le National Research Council, le National Weather Service américain (NWS, l'équivalent de Météo France) propose de lever les restrictions qui limitent aujourd'hui sa capacité à mettre en ligne des données météo, afin de laisser la place aux fournisseurs privés désireux de concevoir et commercialiser leurs services.

Météo XML : quand la technique pose des questions concurrentielles

La levée de ces restrictions est notamment motivée par l'avancée des connaissances scientifiques et des technologies.

Premier exemple concret : la mise en ligne à titre expérimental (et gratuit) des prévisions météo sous la forme d'un "web service", qui permet à n'importe quelle application de requérir des prévisions heure par heure, pour un lieu donné, sous un format standardisé exploitable par des machines. Les fournisseurs privés ont immédiatement réagi pour demander au NWS d'interrompre cette expérimentation qui concurrencerait directement certains de leurs services payants.

Cela vous intéressera aussi