La main bionique créée par le Georgia Institute of Technology ressemble à celle de Luke Skywalker ! © Georgia Institute of Technology

Tech

La main bionique de Luke Skywalker existe !

ActualitéClassé sous :robotique , star wars , main bionique

Le Georgia Tech (États-Unis) a créé une prothèse de main très finement articulée au niveau des doigts en se servant d'ultrasons pour détecter les mouvements des muscles. Grâce à cette technologie, un musicien amputé a pu rejouer du piano pour la première fois depuis la perte de sa main droite suite à un accident.

Dans Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque, le duel au sabre laser entre Luke Skywalker et son père révélé Dark Vador se solde par l'amputation de la main droite du jeune Jedi. Mais celui-ci hérite bien vite d'une main bionique aussi vraie que nature... Le Georgia Institute of Technology (États-Unis), qui vient de sortir une nouvelle prothèse, n'a pas résisté à la tentation de faire la comparaison, alors que le nouvel opus de la saga intergalactique Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi sera très bientôt à l'affiche.

La prothèse du Georgia Tech est loin de reproduire le niveau de mobilité de celle que porte Luke Skywalker. Cependant, cette main bionique offre un niveau de dextérité bien plus élevé que celui des prothèses disponibles à la vente. La preuve : Jason Barnes, un musicien de 28 ans qui collabore avec le Georgia Tech, a pu rejouer du piano pour la première fois depuis qu'il a perdu sa main droite suite à un accident en 2012. 

Actualité Star Wars oblige, le Georgia Tech n’a pu s’empêcher de faire le rapprochement entre sa main bionique et celle de Mark Hamill, alias Luke Skywalker dans Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque. © Georgia Institute of Technology

Les ultrasons sont combinés à des algorithmes

Pour réaliser cette performance, les chercheurs du Georgia Tech ont opté pour une technologie radicalement différente de celle utilisée dans les prothèses de main actuelles. Ces dernières sont actionnées par électromyographie (EMG) avec des électrodes qui détectent l'activité musculaire et la traduisent en mouvement. Mais cette technique manque de précision, en particulier pour pouvoir actionner individuellement chaque doigt d'une main bionique.

Alors, les spécialistes se sont tournés vers les ultrasons. Ils ont placé une sonde ultrason identique à celles employées pour les échographies des fœtus sur l'avant-bras de Jason Barnes. Lorsque celui-ci contracte un muscle en voulant bouger l'un des doigts amputés, les ultrasons détectent les mouvements spécifiques. Le signal est ensuite traduit en commande pour la prothèse par des algorithmes. Le système peut déceler des mouvements continus et simultanés de chaque doigt, de même que la force que la personne désire appliquer.

Selon les chercheurs du Georgia Tech, cette innovation pourrait être utilisée pour de nombreuses autres activités motrices, comme le bain, la toilette ou l'alimentation. Elle pourrait également servir à des personnes valides en leur permettant de contrôler des bras robotisés.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi