Tech

LineForm, le robot-serpent qui se mue... en n'importe quoi

ActualitéClassé sous :robotique , interface homme-machine , bracelet connecté

Au Media Lab du MIT, une équipe a imaginé un concept d'interface de communication robotisée qui prend l'aspect d'un serpent robotisé. Baptisé LineForm, cet étrange objet peut se transformer tour à tour en téléphone, en montre connectée, en lampe de bureau, en règle ou en câble de transfert de données. Une réflexion innovante et originale sur l'ergonomie et le concept d'appareil « tout en un ».

Le serpent s'est fait téléphone. Mais il saura aussi se transformer en lampe ou en appareil de dessin... © Tangible Media Group, MIT Media Lab

Tout commence avec une sorte de gros cordon en tissu noir d'aspect anodin. Mais lorsque l'on pose le bras dessus, il s'enroule prestement autour du poignet et devient un étonnant bracelet connecté. Si par exemple une notification arrive (courriel, SMS, appel entrant...), l'une des extrémités du cordon se redresse et se met à tapoter sur le poignet pour avertir l'utilisateur. Si ce dernier veut prendre ou passer un appel, il détache le bracelet qui prend alors la forme d'un combiné téléphonique. L'équivalent d'un assistant vocal, mais en version physique.

Il ne s'agit pas du dernier gadget à la mode à mettre sous le sapin de Noël, mais d'une étude de concept menée au Media Lab du MIT (Massachusetts Institute of Technology). Une équipe du groupe Tangible Media vient de présenter son projet baptisé LineForm à l'UIST 2015 (User Interface Software and Technology), un symposium consacré aux travaux sur les interfaces Homme-machine. LineForm est constitué d'une douzaine de petits servomoteurs articulés entre eux et contrôlés via un Arduino Mega. Il est recouvert d'un revêtement en élasthanne qui intègre des capteurs tactiles.

Dans cette vidéo, l'équipe du MIT présente plusieurs démonstrations de son étonnant cordon capable de se métamorphoser tantôt en bracelet, en téléphone, en règle, en lampe de bureau ou en exosquelette. © Tangible Media Group, MIT Media Lab, Vimeo

Du téléphone à l'exosquelette

Le Media Lab s'est penché sur divers exemples d'applications envisageables afin d'explorer les possibilités qu'offrirait ce type d'interface. Outre le concept de bracelet « vivant » qui se transforme en téléphone, les chercheurs ont imaginé un câble intelligent qui adapte ses fonctionnalités selon ce à quoi il est branché. Par exemple, connecté entre deux ordinateurs, LineForm devient un câble de transfert de données qui se met à onduler pour matérialiser le flux d'information qui circule. Branché à un module externe pourvu d'une ampoule, le serpent se métamorphose en lampe de bureau, l'une de ses sections faisant office de variateur de lumière.

D'autres démonstrations montrent comment le robot peut devenir une règle qui s'adapte pour tracer toute sorte de formes ou comment on peut l'utiliser pour créer des figures géométriques qui sont directement enregistrées par un ordinateur. Autre exemple original, LineForm peut enregistrer une combinaison de mouvements pour servir de guide. Un entraîneur pourrait apprendre des gestes au robot qui, une fois enroulé autour du bras de la personne, fonctionnerait comme un exosquelette en guidant ses mouvements.

Il faut imaginer que ce type de technologie pourrait être miniaturisé pour venir se marier avec des écrans souples ou d'autres matériaux qui serviraient à créer des objets usuels, capables de se transformer pour répondre à différents usages. Tel quel, le concept LineForm n'a rien d'ergonomique ni de pratique, mais il faut avouer que ce prototype est bien étonnant.

Cela vous intéressera aussi

Playlist : tout savoir sur le transhumanisme, la robotique et l'intelligence artificielle  Jean-Claude Heudin, directeur de l'IIM (Institut de l'Internet et du multimédia) nous parle de sa vision du transhumanisme, du futur de l'intelligence artificielle et des robots durant cette série d'interviews réunies sous forme de playlist.