Pas de commentaires, des publicités limitées, du contenu encadré… Les pré-ados et les ados ne devraient plus tomber sur du contenu non approprié. © StartupStockPhotos
Tech

Voici les dernières mesures de YouTube pour protéger les ados

ActualitéClassé sous :Internet , Google , youtube enfants

-

[EN VIDÉO] Kézako : comment crypte-t-on les données sur Internet ?  La cryptographie est la plus ancienne forme de chiffrement. On trouve des traces de son utilisation jusqu'en 2.000 avant J.-C. Cette technique encore utilisée aujourd’hui, notamment sur le Web, dévoile ses mystères en vidéo grâce au programme Kézako d'Unisciel et de l'université Lille 1. 

Pour les parents, et en complément de YouTube Kids, Google propose aux parents de créer un compte de « supervision » qui permet d'appliquer des filtres sur ce que les pré-ados (9-13 ans) et ados (13-18 ans) peuvent voir sur YouTube.

Pornographie, violence, incitation à la haine, complotisme ou encore tutos dangereux... Plateforme numéro 1 du partage de vidéo, YouTube est, hélas, aussi une source de premier plan pour mettre sous les yeux de nos enfants le pire d'Internet et de notre société. Mais comment les protéger et éviter qu'ils ne tombent sur de tels contenus ? Comment vérifier qu'ils n'ont pas vu une vidéo compromettante ou qu'ils effectuent des recherches sur des sujets dits « sensibles » ?

Chez Google, on propose depuis 2015 un espace dédié aux parents, l'application YouTube Kids, qui agit comme un contrôle parental pour les moins de 13 ans qui, légalement, ne peuvent pas s'inscrire sur YouTube. À l'aide de filtres, les parents peuvent ainsi interdire l'accès à certaines vidéos. Mais quid des pré-ados et des ados ?

Impossible d'accéder à YouTube sans l'accord des parents. © YouTube

Trois options selon les âges

YouTube a peut-être trouvé la parade avec la création d’un compte de « supervision ». Cela rappelle les comptes que l'on crée pour sa famille sur Apple Music ou Spotify. Cette fois, il s'agit toujours d'appliquer des filtres, mais aussi de surveiller ce que l'adolescent regarde. Trois options seront proposées : Découvrir pour les 9-13 ans avec du contenu essentiellement musical, ludique et éducatif ; Plus de découvertes pour les + de 13 ans avec un peu plus de contenus et surtout des lives (forcément, il faut concurrencer Twitch...) ; La plupart des contenus YouTube avec quasiment la totalité du contenu de YouTube, à l'exception des vidéos qui intègrent des restrictions sur l'âge (-18).

En complément, il faut rappeler que l'outil Family Link permet aussi de limiter le temps d'accès à Internet, et les parents pourront aussi accéder à l'historique des recherches ainsi qu'à l'historique des vidéos regardées. Ils seront d'ailleurs les seuls à pouvoir effacer l'historique des recherches... Pour éviter que les ados restent scotchés sur des vidéos, des rappels automatiques apparaîtront pour les pauses et l'heure du coucher que les parents peuvent ajuster.

Voici les trois options de filtrage proposées aux parents. © YouTube

Commentaires bloqués et publicités filtrées

Pour l'adolescent, cela reste du YouTube classique sur le plan de l'aspect, sauf que des fonctions sont désactivées. Ainsi, Google ne diffuse pas de publicités personnalisées et exclut certaines catégories (alcool, jeux d'argent...). Par ailleurs, cette application bloque également les achats intégrés ainsi que les fonctionnalités de création de chaînes et de vidéo. Les commentaires sont impossibles et les fenêtres de chat en direct n'apparaissent pas. Autre fonction désactivée : la lecture automatique pour éviter que les vidéos ne s'enchaînent.

Comme il s'agit d'une version « bêta », Google n'exclut pas de lâcher du lest et de permettre aux ados de commenter des vidéos. Toujours sous le contrôle des parents évidemment.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !