Tech

En bref : AnonPlus, le – futur – réseau social des pirates

ActualitéClassé sous :Internet , Google+ , hacker

Parce qu'ils se sont fait censurer sur le nouveau réseau Google+, les hackers d'Anonymous veulent créer le leur, exempt de censure, où il n'y aura ni « oppression » ni « tyrannie ».

Le site d'AnonPlus annonce la couleur... © DR

Les pirates libertaires d'Anonymous continuent de faire parler d'eux. Après les exploits de LulzSec, autodtéruit depuis, notamment contre le FMI et la CIA, ils viennent de s'en prendre à la firme Monsanto. Plus originale : l'annonce d'un réseau social anonyme. Les membres du groupe n'ont pas supporté l'exclusion dont ils disent avoir été l'objet. Leur compte, Your Anon News, qui venait d'être ouvert sur le réseau social Google+, dont le succès se confirme, a été fermé, pour cause de censure. C'en est trop. Après HackerLeaks, le Wikileaks des pirates, le groupe vient d'annoncer la création d'un réseau social où l'anonymat sera garanti pour tous les intervenants.

Il s'appellera AnonPlus et un site Web a déjà été créé. Ce réseau est censé mettre fin à « la crainte de la censure », à « l'oppression » et à « la tyrannie ». « Nous sommes le peuple et nous sommes les Anonymes. Nous sommes arrivés. »

L'annonce n'est que celle d'un projet, dont on ne sait pas ce qu'il deviendra. Dans la même veine des réseaux alternatifs, il existe un autre projet, Diaspora, diffusé en open-source et qui cherche toujours ses marques.

Cela vous intéressera aussi