Tech

En bref : le botnet des objets connectés… et le réfrigérateur zombie

ActualitéClassé sous :informatique , botnet , PC zombie

Plus de 750.000 spams auraient été expédiés, à l'insu des propriétaires, par des box, des téléviseurs et même un réfrigérateur : c'est l'affirmation de Proofpoint, une entreprise spécialisée dans la sécurité informatique.

Une des vedettes du CES 2014, le pilulier connecté Imedipac permet de suivre à distance la prise de médicaments afin de s’assurer qu’un patient suit correctement son traitement. Pourrait-il se transformer en zombie expéditeur de spams ? © Medissimo

Entre le 23 décembre 2013 et le 6 janvier 2014, la société Proofpoint (États-Unis) prétend avoir découvert une bouffée de spams, ou pourriels, envoyés par groupes d'environ 100.000 et trois fois par jour. Ce genre d'activité est le fait de « botnets », réseaux d'ordinateurs piratés à l'insu de leurs propriétaires et souvent dénommés « PC zombies ».

Le terme PC est sans doute à revoir, déjà parce que les Mac peuvent aussi être atteints de ce mal, et ensuite parce que le tour des smartphones pourrait venir. Mais il faut désormais voir plus large. Proofpoint estime que 25 % des émissions de spams survenues durant la période étudiée ne provenaient pas d'ordinateurs ni même de mobiles, de smartphones ou de tablettes. Parmi les zombies figuraient 100.000 « objets connectés », dont la plupart étaient des box multimédias. Mais Proofpoint a également repéré des téléviseurs et « au moins un réfrigérateur ».

De tels objets n'expédieraient pas plus de dix mails par jour. C'est justement là leur danger, car ils sont de ce fait difficilement repérables. Avec une protection plus faible que les ordinateurs, ces appareils sont des proies faciles pour les malfaiteurs... et ils se multiplient. Au CES 2014, où ils jouaient les vedettes, on vit même une brosse à dents connectée. En 2020, selon les sources, les prévisions sur l'effectif de cet « Internet des objets » vont de 26 milliards à 212 milliards. Il faut d'ailleurs s'entendre sur la définition tant est grande leur diversité, du routeur domestique (une box) jusqu'au pilulier relié à un serveur. Assurément, tous ne sont pas capables d'envoyer des spams. Mais cette prolifération donnera un bon terrain de jeu pour les spammeurs... et un marché potentiel pour les spécialistes de la sécurité informatique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi