Pour abattre à coup sûr les drones sur les champs de bataille, plutôt que de compter sur la précision d'un tir réalisé par un soldat, c'est un viseur intelligent qui aide à verrouiller et viser la cible.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'armée américaine teste une escadrille de 103 mini-drones autonomes Aux États-Unis, le département de la Défense a testé avec succès un groupe de 103 microdrones largués depuis trois avions de combat. Mus par une intelligence artificielle, ces petits engins de 16 centimètres de long ont démontré leur capacité à voler en formation et à prendre des décisions pour s'adapter aux circonstances.

Pas besoin d'être un excellent tireur pour faire mouche dans le corps des Marines aux États-Unis. Dans l'avenir, les fusils d'assaut des soldats pourront être équipés d'un système de visée optique baptisé SMASH 2000. Fabriqué par l'entreprise israélienne Smart Shooter, ce viseur intelligent permet de déterminer le point de visée le plus optimal pour atteindre la cible, même si elle est en déplacement. Le viseur peut être fixé sur plusieurs types d'armes et des composants qui viennent s'insérer dans la poignée et le garde-main. Le système de visée intègre un télémètre laserlaser, une caméra vidéo. Sur l'arme, un petit bouton permet de marquer la cible pour la verrouiller. À partir de ce moment, le tireur n'a plus qu'à suivre le marqueur qui s'affiche. À l'origine, l'appareil a été conçu pour faciliter les tirs au but pour les soldats et notamment lorsqu'ils sont fatigués ou stressés. Ce système évite également les dommages collatéraux en verrouillant une cible identifiée.

Cette avancée n'est pas la première du genre. L'année dernière, un robot tueur piloté par satellite abattait le plus haut scientifique chargé du nucléaire en Iran. © Futura

Pour lutter contre les drones

Mais, c'est dans la lutte contre les petits drones que les Marines comptent vraiment l'exploiter. Il en est de même avec l'US Navy qui pourrait également l'employer dans le même but sur ses navires. Dès cet automneautomne, Smart Shooter fournira donc des SMASH 2000 au Marine Corps Rapid Capabilities Office (MCRCO) pour que cette unité puisse tester le système dans la lutte anti-drones. À noter que ces systèmes de visée avaient déjà été utilisés par les soldats américains sur des fusils M4A1 en Syrie dans le même but. Le SMASH 2000 pourrait être utilisé sur un M27M27, une variante du fusil Heckler et Koch HK416 ou des M16M16. Il faut dire que pour les militaires, ces petits dronesdrones représentent clairement une menace qui reste difficile à contrer que ce soit sur les champs de bataille ou même sur le territoire américain.

Outre ce type d'accessoire individuel, l'armée teste également d'autres armements défensifs contre les drones et même des aéronefsaéronefs de grande taille. C'est ainsi que Futura expliquait dernièrement que les militaires américains allaient tester le canon laser le plus puissant jamais conçu.