Site de Stonehenge. © Vlukas, Fotolia

Sciences

Stonehenge, la parole des pierres

Question/RéponseClassé sous :histoire , Stonehenge , archéologie

Bien des interprétations saugrenues demeurent sur ce double cercle de pierres dressées qui laissent deviner une première civilisation atlantique de 2.000 ans antérieure aux Celtes.

Aménagé entre 2800 et 1100 avant J.-C., Stonehenge (« les pierres suspendues », d'après une étymologie encore discutée) est sans conteste le plus fameux des vestiges mégalithiques d'Europe, avec Carnac en Bretagne.

Les premières traces d'occupation de ce site du comté de Wiltshire, dans le sud-ouest de l'Angleterre, remontent au VIIIe millénaire avant notre ère. Mais la première architecture monumentale date de 3500, en un temps où de tels marqueurs d'espace commencent à s'ériger sur toute la façade occidentale du continent. Ce sont d'abord des élévations de terre et des fossés profonds qui déterminent l'ensemble, selon une logique d'occupation de la zone que l'on retrouve à Carnac : la terre précède la pierre. C'est vers 2600 qu'est aménagé le cercle de pierres qui a fait la célébrité du site : blocs de sarsen (un type de grès du Wessex) distribués en fer à cheval, doublés par un cercle de pierres bleues disposées en trilithes (deux pierres verticales surmontées d'une troisième formant linteau). Les blocs les plus imposants mesurent plus de 7 mètres et pèsent près de 50 tonnes. En liaison directe avec ce monument principal ont été aménagés deux tumulus en bordure des fossés périphériques, ainsi qu'une avenue rejoignant la rivière Avon.

Soleil au travers de Stonehenge. © By simonwakefield CC BY 2.0

Stonehenge n’a encore pas livré tous ses secrets

Mises de côté les interprétations farfelues quant à une origine extraterrestre ou égyptienne du monument, à quoi servait Stonehenge ? De lieu de cérémonies, certainement, à des fins de pèlerinage thérapeutique, probablement, comme l'atteste le mauvais état sanitaire des défunts retrouvés dans les tumulus, qui étaient sans doute venus chercher la guérison, peut-être à des moments précis comme le solstice d'été, et parfois de fort loin, comme l'atteste la tombe de l'archer vraisemblablement d'origine alpine retrouvée plus à l'est, à Amesbury.

En 2015, un nouveau complexe mégalithique de 90 pierres datant de 2500 avant J.-C. a été détecté à moins de trois kilomètres du site originel : Stonehenge n'a encore pas livré tous ses secrets...

De la première écriture à la chute de Rome, « Le beau livre de l'Antiquité », à découvrir chez Dunod, retrace la grandeur de l'Antiquité en 180 chefs-d'œuvre qui ont marqué l'histoire de l'humanité.

Un voyage extraordinaire dans le passé à travers cinq continents. 180 images exceptionnelles de personnages, d’évènements, d’objets et de lieux mythiques sont décrites et expliquées.
Abonnez-vous à la lettre d'information Histoire(s) : chaque semaine, Futura vous propose de remonter le temps.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi