Sciences

Quand le micromonde s’autoassemble

Diaporama - Microphotographie, le monde fascinant de l'infiniment petit
PhotoClassé sous :photographe , microphotographie , Stefan Diller
Quand le micromonde s’autoassemble
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Pareille fleur ne pousse pas dans n'importe quel jardin. Seulement dans celui de Stefan Diller, le photographe scientifique allemand, qui sait jouer des couleurs et des lumières pour sublimer le mystérieux du monde microscopique. Et lui donner un visage presque familier.

Une fleur, dites-vous ? Pas du tout. Simplement des microstructures de carbonate-silice cultivées dans un système dynamique de réaction-diffusion. De quoi sculpter avec précision une grande variété de formes élémentaires par diffusion de dioxyde de carbone dans une solution de chlorure de baryum et de métasilicate de sodium.

Les échantillons ont été préparés à Amsterdam, à l'Institut Amolf (Pays-Bas) par Lukas Helmbrecht avec Wim L. Noorduin. Ils ont été scannés à l'aide d'un microscope électronique à balayage à émission de champ Tescan Mira3 et colorés à la volée avec un système d'imagerie multidétecteur à quatre canaux développé par Point electronic Halle.

Le champ de vision est de 77 microns de large. © Stefan Diller, Tous droits réservés