Le calcul partagé consiste à fractionner une quantité de travail informatique à effectuer en de nombreux petits morceaux afin de « partager » ce travail entre plusieurs ordinateursordinateurs.

Ce principe est utilisé dans 2 cas : la recherche privée et la recherche publique. BOEING, le CERNCERN et l'US ARMY sont à la pointe de la recherche privée mais il existe également des organismes qui rendent les résultats publics. C'est notamment le cas d'[email protected] et d'autres projets très connus comme [email protected], [email protected] ou encore Climateprediction.net. Des universités créent généralement ces projets afin de faire avancer la science publique; c'est ainsi pour [email protected] dont les résultats sont publics.

Ce système de calcul partagé public utilise la puissance informatique de volontaires qui acceptent de calculer des petits morceaux de l'énorme quantité d'informations à analyser. Ce système remplace les supercalculateurssupercalculateurs en rassemblant plusieurs milliers d'ordinateurs. On peut prendre l'exemple de [email protected] qui est la plus grosse puissance de calcul au monde (devant tous les supercalculateurs).

Image du site Futura Sciences

L'utilisateur doit pour participer à un projet télécharger un petit logiciellogiciel qui fera les calculs quand l'ordinateur sera au repos.

Au palmarès du calcul partagé, il y a la détection de signaux intéressants ([email protected]), de découvertes sur les protéinesprotéines par [email protected], de nombreux records du monde dans le domaine des mathématiques (recherche de nombres premiersnombres premiers).

Le calcul partagé est une formidable solution pour la recherche publique car il a l'avantage de développer une puissance de calcul phénoménale. De plus il offre la possibilité à tout un chacun d'apporter sa pierre à l'édifice du savoir.

- Vous pouvez d'ores et déjà rejoindre notre équipe [email protected].

- Tous les projets
- Les projets les plus importants
- Folding
- Climate Prediction
- Einstein