Sciences

ONERA-CEA partenaires pour le calcul scientifique hautes performances

ActualitéClassé sous :recherche , L'Office national d'études et de recherches Aérospatiales , ONERA

L'Office national d'études et de recherches Aérospatiales et le CEA ont signé le 1er octobre 2003 un accord de partenariat sur le calcul scientifique hautes performances. Cet accord, conclu pour 4 ans, s'inscrit dans le cadre des collaborations scientifiques que partagent ces deux organismes depuis plus de 10 ans et a pour objectif d'ouvrir l'accès du Complexe de calcul scientifique du CEA aux ingénieurs et aux chercheurs de l'ONERA.

Le supercalculateur Tera

Ce Complexe de calcul, implanté sur le site DAM/Ile-de-France à Bruyères-le-Châtel (Essonne), regroupe l'ensemble des super-calculateurs du CEA. Il comprend le centre de calcul défense avec la machine TERA dont les 5 Teraflops en font aujourd'hui le plus grand ordinateur d'Europe et le centre de calcul recherche et technologie (CCRT) qui offre une puissance totale de 2,5 Teraflops. Son ouverture au monde de la recherche et de l'industrie s'inscrit dans la stratégie du projet Ter@tec qui vise à développer une compétence française dans les domaines des technologies du calcul à très hautes performances.

L'ONERA mène de front des études expérimentales et des simulations numériques de phénomènes physiques, notamment dans les domaines de l'aérodynamique, de l'électromagnétisme et de l'énergétique qui ont des besoins importants en matière de calcul intensif. Les très grands moyens de calcul massivement parallèle du CEA viennent en complément de la puissance de calcul de l'ONERA qui est déjà doté d'ordinateurs vectoriels. Cette complémentarité vise à offrir pour les travaux de recherche plus fondamentale, ainsi que pour des démonstrations de faisabilité ou de portabilité, des outils au niveau des défis scientifiques auxquels il doit faire face pour répondre aux besoins de ses partenaires industriels.
L'objectif de l'ONERA est de gagner un facteur 10 sur la taille des calculs traités. A titre d'exemple, en aérodynamique, les maillages traités passeront de 5 à 50 millions de points.

Avec cet accord, l'ONERA et le CEA ont engagé une démarche partenariale forte, pour mobiliser les meilleures compétences autour d'un Complexe de calcul de dimension européenne.

Cela vous intéressera aussi