Illustration du premier astéroïde interstellaire jamais découvert, ʻOumuamua. © ESO, M. Kornmesser

Sciences

ʻOumuamua

DéfinitionClassé sous :astéroïde , ʻOumuamua , comète

ʻOumuamua est le nom d'origine hawaïenne donné au premier astéroïde interstellaire découvert. Il signifie « messager venu de loin et arrivé le premier ». L'objet a tout d'abord été considéré comme une comète, sous la désignation C/2017 U1, après avoir été détecté le 19 octobre 2017, par l'un des sondages des télescopes PanStarrs-1, basés à l'observatoire d'Haleakala. C'était quelques semaines après son passage au plus près du Soleil, le 9 septembre 2017.

C'est sa vitesse élevée et sa trajectoire hyperbolique (avec une excentricité de 1,20) qui ont permis de dire que ʻOumuamua est un voyageur interstellaire. En l'absence de signes d'une activité cométaire, C/2017 U1 est passé au stade d'astéroïde et désigné A/2017 U1. Puis quand sa véritable nature a été comprise l'Union astronomique internationale (UAI) a rapidement adopté à son égard la désignation 1I/2017 où I renvoie bien évidemment au caractère interstellaire de l'objet, le premier de ce type jamais observé (d'où le 1).

ʻOumuamua est passé dans le voisinage de la Terre, le 14 octobre 2017, à environ 24 millions de kilomètres. Il s'en éloigne depuis à une vitesse de plus de 90.000 km/h, en direction de l'espace interstellaire. Il existe un projet de sonde pour le rattraper et l'examiner de plus près : le projet Lyra.

1I/2017 U1 (ʻOumuamua) photographié le 26 octobre par un chasseur d’astéroïde. Quelques jours plus tôt, le visiteur interstellaire n’était qu’à 24 millions de kilomètres de la Terre. © Luca Buzzi

ʻOumuamua, un objet de forme inhabituelle

Une observation concernant ʻOumuamua est particulièrement intrigante. L'intensité de la lumière qu'il réfléchit est multipliée par 10 toutes les 7,3 heures ce qui ne peut s'expliquer naturellement que si c'est un objet allongé en rotation, mais pas selon l'un de ses axes principaux. Il aurait en réalité une forme cylindrique dont la longueur, estimée à 400 mètres,  et le rayon seraient dans un rapport d'un facteur 10 environ.

D'autres observations conduisent à penser qu'il est de couleur rouge foncé, comme c'est le cas de certains astéroïdes constitués d'une roche riche en métaux et pauvre en eau et en glace, ayant subi l'effet des rayons cosmiques pendant des centaines de millions d'années.

La trajectoire de ʻOumuamua dans le Système solaire. © ESO, M. Kornmesser, L.Calcada

La découverte et les caractéristiques de ʻOumuamua font penser au scénario du célèbre roman d’Arthur Clarke : Rendez-vous avec Rama, de sorte que des astronomes se sont demandé si l'objet n'était pas une sonde d'une civilisation E.T alertée par les émissions radio de l'humanité, il y a des dizaines d'années. Le programme Seti a donc écouté l'astéroïde avec deux radiotélescopes, le Green Bank Telescope et l'Allen Telescope Array, dans le cadre du projet Breakthrough Listen, mais sans résultats pour le moment.

Le parcours de 1I/2017 U1 (ʻOumuamua) dans notre Système solaire. Découvert le 19 octobre, l’astéroïde passait au plus près du Soleil le 9 septembre. © ESO, K. Meech et al.

Les chercheurs ne savent pas encore très bien d'où pourrait provenir ʻOumuamua. Celui-ci erre probablement depuis des centaines de millions d'années, comme d'autres de ses semblables dans la Voie lactée. Sa formation reste aussi mystérieuse car on ne connait aucun objet similaire dans le Système solaire, mais certains astrophysiciens ont des idées sur la question.

Cela vous intéressera aussi

La Nasa veut envoyer des astronautes sur un astéroïde en orbite lunaire  Pour tester les technologies destinées à emmener des Hommes sur Mars, la Nasa veut les poser sur un morceau d'astéroïde préalablement capturé. Voici en vidéo une reconstitution d'un des projets les plus audacieux de l’agence spatiale américaine.