Dans les yeux de Thomas Pesquet : la désintégration d'un cargo Progress avec Pirs dans l’atmosphère terrestre

Classé sous :Station saptiale internationale , Espace , Astronautique

Voici une semaine, le très attendu Nauka s'est amarré, non sans heurts, à la Station spatiale internationale. Le module chargé de nouveautés est venu prendre la place du sas Pirs auquel était attaché le cargo Progress MS-16. Installé il y a 20 ans, l'élément a été libéré d'ISS le 26 juillet 2021, puis après l'allumage des moteurs du vaisseau de ravitaillement, a entamé sa descente vers l'atmosphère terrestre pour y être détruit. Quelque 41 minutes plus tard, l'ensemble se désintégrait au-dessus de l'océan Pacifique, sous les yeux des passagers du complexe orbital, dont Thomas Pesquet.

L'astronaute français n'en a pas perdu une miette, en filmant tout, dans la mesure du possible, à raison d'une image toutes les deux secondes. Le timelapse obtenu -- le temps a été accéléré 12 fois -- depuis ce point de vue dans l'espace, dans la banlieue de la Terre, est spectaculaire. On peut suivre une grande partie de la course finale et flamboyante du cargo accouplé à Pirs. Cela ressemble à la traversée de l'atmosphère d'un bolide (fireball), mais en plus gros. Et de manière contrôlée.

Pirs et le cargo Progress après leur désamarrage de la Station spatiale internationale. © Roscosmos