Phobos est la plus grosse des deux luneslunes de Mars. Cet objet de forme très irrégulière (27 × 22 × 18 km), qui a plus l'apparence d'un astéroïdeastéroïde que d'une lune, ne paye pas de mine comparée aux autres satellites naturels du Système solaireSystème solaire. Pour en savoir plus sur elle, la sonde 2001 Mars OdysseyMars Odyssey de la NasaNasa - clin d'œilœil au film 2001, l'Odyssée de l'espace - en orbiteorbite autour de Mars observe Phobos en infrarougeinfrarouge avec sa caméra Thermal Emission Imaging System (THEMIS).

Phobos vue en 2017, en 2018 et en 2019 par la caméra infrarouge de l'orbiteur 2001 Mars Odyssey. La température varie de 150 Kelvin (K), soit -123 °C (en violet), à 300 K, soit 27 °C (en rouge). © NASA/JPL-Caltech/ASU/SSI
Phobos vue en 2017, en 2018 et en 2019 par la caméra infrarouge de l'orbiteur 2001 Mars Odyssey. La température varie de 150 Kelvin (K), soit -123 °C (en violet), à 300 K, soit 27 °C (en rouge). © NASA/JPL-Caltech/ASU/SSI

Une série de trois images partagées récemment par la Nasa montre différentes phases lunaires, immortalisées respectivement le 29 septembre 2017, le 15 février 2018 et le 24 avril 2019. Les couleurscouleurs correspondent à la température de surface, du plus froid en violet (-123 °C) au plus chaud en rouge (27 °C). Observer PhobosPhobos durant la demi-lune (à gauche et au centre) est idéal pour étudier la texturetexture de la surface. La pleine lunepleine lune se prête plutôt à l'étude de la composition du satellite, selon le Jet Propulsion Laboratory (JPL), qui exploite l'orbiteur 2001 Mars Odyssey.