InSight détecte un tremblement de Mars cinq à dix fois plus puissant

Classé sous :mars , insight , sismomètre SEIS

L'atterrisseur InSight continue d'écouter le cœur de Mars battre grâce au sismomètre SEIS et a même enregistré un séisme a priori de magnitude 3, le 22 mai dernier, le plus puissant jamais enregistré jusqu'à maintenant, selon un communiqué de la Nasa. La secousse était « cinq à dix fois plus puissante que les précédentes », a indiqué l'équipe chargée de SEIS sur Twitter. InSight avait détecté son premier tremblement de Mars le 6 avril dernier. Pendant ce temps, un autre instrument, le capteur de flux thermique de l'expérience HP3 (Heat Flow and Physical Properties Package), surnommé la taupe, continue de batailler contre le sol martien peu coopératif.

L'atterrisseur InSight se prépare à soulever la structure de support de HP3 obstruant sa vue grâce à son bras robotique, le 1er juin 2019, afin de comprendre pourquoi la taupe ne parvient plus à s’enfoncer dans le sol martien. Pour ceux qui se poseraient la question, la taupe a été conçue pour un seul forage : elle ne peut donc pas creuser un autre trou plus loin. © NASA/JPL-Caltech

Bloquée depuis le 28 février dernier dans son forage, à environ 30 cm de profondeur sur les 5 mètres qu'elle est censée atteindre, la taupe n'a toujours pas réussi à progresser. Les responsables de HP3 prévoient maintenant de soulever la structure de support sous laquelle elle est cachée afin que les caméras d'InSight puissent la voir. Ils envisagent de faire pression sur elle grâce au bras robotique de l'atterrisseur. L'opération pourrait avoir lieu cet été.

Après avoir détecté son premier tremblement de Mars le 6 avril 2019, InSight a enregistré un séisme de magnitude 3 le 22 mai, grâce à son oreille collée au sol : le sismomètre SEIS. © NASA/JPL-Caltech