Le mystère s'épaissit autour des geysersgeysers d'Europe, satellite glacé de JupiterJupiter. Les astronomesastronomes n'ont pas repéré de points chaudspoints chauds à l'endroit où des panaches de vapeur d'eau s'échappent de la surface, alors qu'ils manifestent logiquement la présence de sources d'énergieénergie en profondeur. En se replongeant dans les données de la sonde GalileoGalileo, les astronomes n'ont vu aucune trace de ces sources. C'est surprenant car des signatures thermiques liées aux geysers ont été observées sur EnceladeEncelade, lunelune glacée de SaturneSaturne.

Voir aussi

Geysers d'Europe : repérés il y a vingt ans par Galileo mais découverts aujourd'hui...

Les scientifiques avancent plusieurs explications : les panaches sont sporadiques et n'ont pas éjecté de matièrematière au moment où Galileo passait ; les points chauds, trop subtiles, n'ont pas pu être détectés par la sonde ; les geysers d'Europe ont un mécanisme différent de ceux observés sur d'autres mondes ; ou les panaches n'existent tout simplement pas. Pourtant, on découvrait tout récemment l'existence de ces geysers, également grâce à une réanalyse des données de Galileo. La mission Europa Clipper prévue pour les années 2020 devrait lever le voile sur ce mystère.