Sciences

Dossier : découvrez les tribus isolées en péril

ActualitéClassé sous :Vie du site , indigène , peuple indigène

Découvrez le dossier Les peuples indigènes menacés. Déforestation, modernisme, braconnage, maladies... Les menaces qui pèsent sur les tribus isolées sont nombreuses, qu'elles soient au Brésil, au Pérou ou aux îles Andaman. Dans ce dossier, l'organisation Survival raconte leurs contacts avec le « progrès ».

Les peuples indigènes menacés

Les tribus isolées sont les peuples les plus vulnérables de la planète. De nombreuses activités humaines menacent leur existence, comme le barrage de Belo Monte sur le rio Xingu au Brésil, ou la production d'huile de palme qui implique la monoculture sur de grandes surfaces en Asie. L'ONG Survival a pour but d'aider les tribus isolées et de garantir leurs droits. Ce dossier évoque le destin de certaines d'entre elles.

 

Un groupe de cinq Kanoês fut contacté en 1995 par les employés de la Funai, la fondation nationale brésilienne des affaires indiennes. Peu après, les Kanoês leur parlèrent d'un autre groupe d'Indiens isolés qu'ils appelaient les Akuntsus.

 

Les maladies exogènes (apportées par un élément extérieur) représentent la première cause de décès pour les tribus isolées. Celles-ci n'ont en effet pas développé de défenses immunitaires contre les virus de la grippe, de la rougeole ou de la varicelle, comme l'ont fait la plupart des autres sociétés qui sont en contact avec le monde extérieur depuis des centaines d'années.

 

Les Awás sont l'une des dernières tribus de chasseurs-cueilleurs nomades du Brésil. Ils vivent dans la région déjà saccagée de l'Amazonie orientale et sont aujourd'hui encerclés par de vastes entreprises agro-industrielles, des ranchs de bétail et des colonies de peuplement.

 

Beaucoup de régions habitées par les peuples isolés sont envahies illégalement par des bûcherons, qui entrent ainsi souvent en contact avec des membres de la tribu. Nombre d'entre eux meurent des maladies transmises par les bûcherons ou sont même tués par eux.

 

En 1970, le peuple panará du Brésil comptait entre 350 et 400 membres et vivait dans cinq villages disposés selon des motifs géométriques complexes et entourés de vastes jardins.

 

Survival est un mouvement qui s'engage pour les peuples indigènes. Il s'agit d'une organisation non gouvernementale qui prône la défense des droits des peuples indigènes. Survival agit dans le monde entier : en effet, elle travaille avec de nombreuses communautés, ainsi qu'avec les organisations indigènes locales.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi