Sciences

SMART-1 : un rendez-vous explosif avec la Lune

ActualitéClassé sous :Univers , SMART-1 , lune

Après avoir décrit plus de 2.000 orbites autour de la Lune et fourni la cartographie de notre satellite la plus précise jamais obtenue, la sonde SMART-1 approche de la fin de sa mission. Celle-ci devrait s'achever en beauté puisque, après avoir longtemps flirté avec la Lune, le démonstrateur technologique devrait enfin honorer son rendez-vous et s'abîmer dans une plaine volcanique baptisée Lac de l'Excellence. Un nom qui n'est pas sans rappeler que la sonde a répondu à toutes les attentes, voire bien plus...

Lancée en septembre 2003, SMART-1 achevera sa mission par un bouquet final explosif (Crédits : ESA - AOES Medialab)

Toutes les images de la Lune

Une collision dans le Lac de l'Excellence

Les 2 et 3 septembre prochains, les astronomes professionnels et amateurs auront les yeux rivés sur la Lune. C'est à ce moment là que la sonde SMART-1 percutera la surface lunaire, à la vitesse relative de deux kilomètres par seconde. Elle y creusera un cratère de trois à dix mètres de diamètre et soulèvera un panache de débris qui sera observé par de nombreux télescopes terrestres, dont le réseau VLBI (Very Long Baseline Interferometry) et le SALT (South African Large Telescope). Ils se chargeront d'étudier la physique de l'impact par l'analyse des matériaux éjectés, de la masse et de la dynamique, ainsi que la chimie de la surface lunaire par analyse du spectre émis par les débris qui s'élèveront dans le ciel lunaire.

Ce n'est pas un hasard si la sonde prendra sa retraite explosive dans le Lac de l'Excellence, cette plaine volcanique ceinturée par une chaîne de montagnes, située au sud de la face visible. Bien au contraire : les contrôleurs de la mission ont accompli entre le 26 juin et le 2 juillet une série d'allumages des propulseurs de commande d'attitude, afin de différer le moment de l'impact (qui se serait produit à la mi-août) ainsi que son lieu (qui, sans ces manœuvres, aurait été situé sur la face cachée). Outre son nom évocateur, pourquoi avoir choisi le Lac de l'Excellence ? Parce qu'il s'agit d'une région présentant d'intéressantes hétérogénéités minérales.

Vue d'artiste du lieu de l'impact, attendu - sans tenir compte des incertitudes - le 3 septembre 2006 à 05h41 GMT SMART-1 devrait s'abîmer dans le Lac de l'Excellence, une plaine volcanique entourée de montagnes et connue pour ses hétérogénéités minérales (Crédits : ESA - C. Carreau)

L'heure du rendez-vous demeure incertaine

L'Agence spatiale européenne a annoncé que le rendez-vous final de SMART-1 se produirait le 3 septembre 2006 à 05h41 GMT ou 00h37 GMT. Cette incertitude sur l'heure d'impact tient à la topographie lunaire, qui n'est pas encore complètement connue. En effet, les meilleures cartes disponibles sont basées sur les données fournies en 1994 par la mission Clémentine. Le LIDAR qui se trouvait à bord avait permis de déterminer l'altitude de la sonde à chaque kilomètre environ. Ainsi, les zones d'ombres figurant dans les relevés ont dû être interpolées, et il ne serait pas impossible que SMART-1 heurte le sommet d'une montagne à 00h37 GMT, alors qu'elle volera à une altitude de 800 mètres. Pour la même raison, la sonde pourrait même s'écraser le 2 septembre à 19h33 GMT. Par contre, si tout se passe bien, l'impact aura bien lieu à 05h41 GMT.

En fonction de l'heure de la collision, les astronomes qui assisteront à l'événement ne seront pas logés à la même enseigne. Si celle-ci est 05h41 GMT, les observateurs nord et sud-américains, ainsi que ceux du Pacifique Est, disposeront du meilleur point de vue. Par contre, si une montagne se dresse sur la route de SMART-1 ce seront les îles Canaries, la côte est des Etats-Unis et l'Amérique du Sud qui seront privilégiées (3 septembre 2006, 00h37 GMT) ou l'Afrique et le sud de l'Europe (2 septembre 2006, 19h33 GMT).

Les deux et trois septembre prochains, il faudra donc s'armer de patience pour assister au rendez-vous explosif de SMART-1 avec la Lune. Mais, après trois ans de bons et loyaux services et 16 mois passés à observer notre satellite, la sonde mérite bien cet honneur !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi