Sciences

La science de la torture

ActualitéClassé sous :recherche , torture , douleur

Selon un rapport diffusé par le Projet Sunshine, aux États-Unis, spécialisé dans l'identification de recherches en matière d'armes biologiques, l'armée américaine travaille à la mise au point d'une arme capable de créer une douleur suffisamment intense pour immobiliser une personne.

Le rapport a vite suscité une réaction de la part de plusieurs spécialistes en douleur, partout aux États-Unis. Les chercheurs, représentant de nombreuses universités, ont rendu public dans la revue "NewScientist" leur aversion envers ce genre de recherche.

Selon eux, la nouvelle arme peut causer des dommages irréversibles à la santé, en plus de pouvoir être utilisée pour des fins de torture. L'armée américaine argumente que "l'avantage" du dispositif réside dans le fait de provoquer une paralysie temporaire sans endommager les tissus.

L'arme idéalisée par les chercheurs de l'armée fonctionnerait à base de pulsions électromagnétiques produites par l'expansion de plasma, lorsque celui-ci rentre en contact avec un corps solide, comme le corps humain. Ces pulsions stimuleraient des impulsions dans les cellules nerveuses du corps en entraînant la douleur. Des psychologues qui ont critiqué l'arme s'inquiètent des problèmes mentaux que cette douleur intense peut générer.

Cela vous intéressera aussi