Sciences

Mise en évidence d'un lien entre testostérone et maladie d'Alzheimer

ActualitéClassé sous :recherche , Alzheimer , testostérone

-

Une étude publiée dans la revue Neurology suggère que les hommes présentant un faible taux de testostérone auraient plus de risque de développer la maladie d'Alzheimer, une affection neurodégénérative qui touche 4,5 millions d'Américains.

Maladie d'alzheimer, plaque sénile dans le cortex cérébral. Crédits : INSERM

Pour arriver à cette conclusion, Scott Moffat, du National Institute on Aging, et ses collègues ont analysé les données recueillies auprès d'un groupe de 574 hommes âgés de 32 à 87 ans dans le cadre du programme Baltimore Longitudinal Study of Aging, la plus longue enquête nationale sur le vieillissement débutée en 1958.

Sur une période de 19 ans, les chercheurs ont comparé les taux de testostérone libre dans le sang avec les résultats des suivis médicaux visant à détecter les signes de la maladie d'Alzheimer. Ils ont ainsi constaté qu'une augmentation de 50% de taux de testostérone libre conduit à une baisse de 26% des risques d'apparition de la maladie.

Alors que la concentration de cette hormone diminue classiquement avec l'âge, elle avait chuté chez les 19 personnes du groupe qui, par la suite, ont développé la maladie, parfois plus de 10 ans avant les premiers signes.

Pour les chercheurs, la testostérone pourrait prévenir la formation dans le cerveau des plaques amyloïdes caractéristiques de l'affection.

Mais des études plus approfondies doivent encore être menées et les médecins ont tenu à déconseiller pour le moment une prise de testostérone qui pourrait entraîner d'autres maladies comme le cancer de la prostate ou des problèmes cardiaques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi