Le 10 février dernier, les experts de la grippe de l'Institut Pasteur et leurs collègues des autres pays se sont réunis au siège de l'Organisation Mondiale de la Santé, à Genève, à l'occasion du choix du prochain vaccin antigrippal pour l'hémisphère Nord.
Cela vous intéressera aussi

Les recommandations émises seront utilisées par les laboratoires pharmaceutiques pour mettre à jour la composition du vaccinvaccin antigrippal à produire pour la saisonsaison hivernale 2005-2006.

Pourquoi est-il nécessaire de fabriquer un nouveau vaccin chaque année ? Comment sa composition est-elle décidée ?

Il n'y a pas un virus de la grippevirus de la grippe, mais plusieurs, et ils évoluent constamment. C'est pourquoi il faut sans cesse surveiller les virus circulant dans le monde et chaque année modifier la composition du vaccin. Les laboratoires du Programme mondial de surveillance de la grippegrippe - dont le Centre Collaborateur de l'OMSOMS pour la grippe de l'Institut Pasteur à Paris - , situés dans plus de 80 pays, ont isolé et caractérisé cette année plus de 10 000 virus grippaux ! L'analyse des informations du monde entier permet de définir quelles sont les souches virales majeures qui circuleront probablement au cours de la saison prochaine.

Il existe trois grandes familles de virus grippaux : A(H1), A(H3) et B. Chaque année, une souche de virus grippal est sélectionnée dans chaque famille : elle doit être la plus représentative des virus récents détectés. Ainsi pour la saison prochaine, l'OMS recommande que le vaccin pour l'hémisphère Nordhémisphère Nord soit composé des souches A/New-Caledonia/20/99(H1N1), A/California/7/2004(H3N2) et B/Shanghai/361/2002. Une décision analogue sera prise en septembre pour l'hémisphère Sudhémisphère Sud.

Le Centre Collaborateur de l'OMS pour la grippe de l'Institut Pasteur est également Centre National de Référence pour la grippe (France-Nord): un centre particulièrement actif actuellement, puisque l'épidémieépidémie de grippe en est à sa huitième semaine et devrait encore sévir les trois à quatre prochaines semaines. Il est composé d'une dizaine de personnes qui se mobilisent tous les ans pendant la saison grippale pour analyser plus de 2000 prélévements...

Ces centres de référence sont associés à l'Unité de GénétiqueGénétique Moléculaire des Virus respiratoires de l'Institut Pasteur, dirigée par le Pr Sylvie Van der Werf, qui mène également des recherches fondamentales ou appliquées sur les virus de la grippe et d'autres virus respiratoires (SRASSRAS ).