Quatre producteurs d'éthanol (VeraSun, Glacial Lakes Energy, KAAPA Ethanol et Golden Grain Energy) et la société technologique Ethanol Oil Recovery Systems ont établi un partenariat qui pourrait ouvrir de nouveaux débouchés à la filière éthanol.
Cela vous intéressera aussi

Le projet de collaboration, dénommé SunSource BioEnergy, a d'ores et déjà permis de tester, avec succès semble-t-il, un nouveau procédé permettant d'extraire du maïsmaïs une huile de suffisamment bonne qualité pour être employée comme biocarburantbiocarburant.

Le dispositif mis au point est mécanique et peut être facilement installé, selon ses concepteurs, sur les usines de production d'éthanol par le procédé dit de broyage à sec. Jusqu'à présent, le seul moyen de retirer l'huile du germegerme du maïs passait par un traitement chimique - le produit obtenu, destiné à l'alimentation animale, n'étant pas exploitable comme biocarburant.

SunSource BioEnergy prévoit également la constructionconstruction pour un coût de 40 millions de dollars d'une usine de production de biodieselbiodiesel d'une capacité de 189 millions de litres qui purifiera l'huile de maïs et la convertira en biocarburant. Cette initiative devrait ainsi offrir à la fois une source d'approvisionnement supplémentaire à l'industrie du biodiesel (aujourd'hui largement dépendante du sojasoja) et une diversification, gage de nouveaux revenus, pour les entreprises d'éthanol américaines qui opèrent 85 usines pour une production de 14,4 milliards de litres par an (15 autres unités étant en construction).