Une fluidité exceptionnelle pour des images filmées il y a 40 ans en 16 mm. © Nasa
Sciences

Vidéo : la mission Apollo 16 a été remastérisée en 4K et c'est magnifique !

ActualitéClassé sous :Espace , intelligence artificielle , mission Apollo

[EN VIDÉO] La mission Apollo 16 en 4K !  Les images de la mission lunaire d'Apollo 16 comme si vous y étiez ! 

Grâce à l'intelligence artificielle, les images de la mission lunaire d'Apollo 16 sont désormais disponibles en 4K et en 60 fps. Un Youtubeur a récupéré un maximum de vidéos de la Nasa et il s'appuie sur l'interpolation de mouvement pour créer des vidéos absolument stupéfiantes par leur qualité.

Grâce à l'intelligence artificielle, et plus généralement à des algorithmes, il est possible d'améliorer la qualité d'images filmées il y a des décennies, voire un siècle. On se souvient ainsi qu'en début d'année, la célèbre Arrivée du train en gare de la Ciotat des frères Lumière a été remasterisée dans une qualité exceptionnelle : en 4K et 60 fps, avec la couleur en prime.

Aujourd'hui, ce sont les images de missions d'Apollo qui subissent le même traitement, et c'est tout simplement magnifique. Même si c'était déjà une prouesse de filmer depuis l'espace, la technologie de l'époque ne permettait que du 12 images par seconde. En 1972, pour la mission Apollo 16, Charlie Duke et John Young se posent sur la Lune avec leur rover lunaire, et ils filment leur expédition. Des images habituelles depuis que le premier Homme à poser le pied sur la Lune. Sauf que les algorithmes changent tout !

Une IA gratuite et open source

« Je voulais vraiment offrir une expérience inédite avec ces anciennes images, explique le dénommé DutchSteamMachine à Universe TodayJ'ai d'abord cherché les vidéos sources de la plus haute qualité, que j'ai heureusement trouvées sous forme de fichiers vidéo 720p à haut débit. Le problème de qualité était déjà résolu. » Spécialiste de la restauration de photos et de films,  il s'est ensuite appuyé sur une intelligence artificielle nommée Interpolation. Open source et gratuite, elle s'appuie sur l'interpolation de mouvement pour traiter l'image et rendre l'image plus fluide.

Comment ? Simplement en intercalant des images intermédiaires entre celles existantes. Résultat, on passe de 12 images par seconde à 60, et impossible d'imaginer que c'est un ordinateur qui a réalisé cette prouesse. « La plupart des séquences tournées étaient encore très saccadées, poursuit DutchSteamMachinePour épargner la pellicule et enregistrer pendant de longues périodes, des images du rover ont été tournées à 12, 6 ou même 1 image (s) par seconde. » Les astronautes avaient d'ailleurs laissé des indications, et ensuite, il a pu « nourrir » l'intelligence artificielle.

L'alunissage d'Apollo 15 filmé dans une qualité jamais vue. © Nasa

Entre deux images réelles, cinq « fausses »

« Je divise le fichier source en images PNG individuelles, les saisis dans l'IA avec le taux de trame d'entrée (1, 6, 12 ou 24) et le taux de trame de sortie souhaité par taux d'interpolation (2x, 4x, 8x) », détaille-t-il. Ensuite, l'IA met à contribution la carte graphique et affiche deux images réelles et consécutives. À l'aide d'algorithmes, elle analyse les mouvements d'objets dans les deux cadres et en créer des nouveaux. « Avec un taux d'interpolation de 5x, il est possible de créer 5 fausses images à partir de seulement deux images réelles. » Faites le calcul, de 12 fps, on passe bien à 60 fps, et la fluidité est remarquable sans que l'on puisse distinguer une image réelle d'une fausse.

Avant-dernière étape, la colorisation. « J'applique une correction de couleur, car souvent les fichiers source ont une teinte bleue ou orange » conclut-il. Pour finir, il synchronise les images obtenues avec la piste audio, et le tour est joué ! La bonne nouvelle, c'est que les images sont disponibles sur la site de la Nasa et qu'il a prévu « d'améliorer des tonnes de séquences d'Apollo comme celle-ci ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !