Sciences

Les chiens ont une boussole interne : la preuve par leurs besoins

ActualitéClassé sous :E2014

Le meilleur ami de l'Homme semble ressentir le champ magnétique terrestre. Des chercheurs ont mené une étude très sérieuse qui suggère que les chiens se soulagent préférentiellement selon un axe nord-sud. De vraies boussoles.

Toutes les races de chien testées semblent faire de même : ils s'orientent en fonction du champ magnétique au moment de faire leurs besoins ! © Tiago Fioreze, Fotopédia, cc by nc 3.0

Perdu au milieu de la forêt avec votre chien, sans pouvoir vous orienter ? Pas de panique : votre meilleur ami peut vous aider à sortir de là. Comment ? Simplement en le regardant faire ses besoins. Idée surprenante à priori. Pourtant elle vient d'être validée par une équipe de chercheurs allemands et tchèques dirigée par Hynek Burda (université Duisbourg-Essen) dans les colonnes de la revue Frontiers in Zoology.

Pour arriver à de telles conclusions, les scientifiques ont demandé aux propriétaires de 70 chiens, de 37 races différentes, d'observer leur animal de compagnie durant la miction et la défécation à l'aide d'une boussole. Forts de près de 7.500 données, ils ont déduit que les canidés se soulageaient préférentiellement le long d'un axe nord-sud lorsque le champ magnétique terrestre est stable. Ce comportement était d'autant plus net pour la grosse commission.

Chiens comme vaches dotés d’une boussole interne

Que révèle alors cette étude ? Si on ignore encore l'intérêt que représentent de telles pratiques pour les chiens, certains imaginant qu'elles les aident à s'orienter dans leur environnement, cette recherche suggère au moins que nos animaux de compagnie, comme les vaches, peuvent se montrer sensibles au champ magnétique terrestre. Ce qui n'avait pas encore été démontré pour les canidés.

Est-ce l'explication aux périples réussis de certains chiens qui ont parcouru des centaines de kilomètres pour retrouver leur foyer ? Les auteurs l'envisagent avec sérieux, bien qu'il faille encore réaliser une étude à plus grande échelle pour vérifier leurs résultats préliminaires. Mais s'ils s'avèrent exacts, des études similaires pourraient être menées chez d'autres mammifères, tels que le chat et peut-être l'Homme, pour vérifier s'ils disposent également de capteurs sensibles au champ magnétique de la Terre.

Cela vous intéressera aussi