La pluie d'étoiles filantes des Perséides. © Marek, Adobe Stock

Sciences

Deux pluies d'étoiles filantes à voir cette nuit

ActualitéClassé sous :Astronomie , essaim météoritique , pluie d'étoiles filantes

-

[EN VIDÉO] Les stars du ciel d'été à ne pas manquer en 2020  Mille et un objet sont à voir dans le ciel chaque été parmi les étoiles. Mais en 2020, une comète s’est invitée le soir et des planètes géantes transpercent la nuit dés le coucher du Soleil. De belles nuits d’été plus attractives que jamais ! 

L'activité de deux belles pluies d'étoiles filantes culmine cette nuit, du 28 au 29 juillet. Elles se mélangeront aux fameuses Perséides, dont l'activité a déjà commencé. Place aux spectacles célestes de l'été.

En plus de la comète Neowise à admirer après le crépuscule, trois belles pluies d'étoiles filantes prolongent le spectacle jusqu'au bout de la nuit, les saupoudrant de dizaines de météores furtifs.

Deux d'entre elles atteindront leur pic d'activité au cours des nuits du 28 au 29 juillet et du 29 au 30 : les Delta Aquarides du sud et les alpha Capricornides. Comme toujours pour l'observation du ciel étoilé, recherchez un site à la campagne loin de toute pollution lumineuse pour profiter au maximum de tous ces spectacles célestes (étoiles filantes, comètes, Voie lactée, etc.).

Sur cette carte du ciel de l'été, vers 1 h du matin, les lettres en capital marquent la position des radiants des pluies d'étoiles filantes dont ils sont l'abréviation. © AMS

Le plus fort de ces essaims météoritiques se produit surtout après minuit quand leur radiant est assez élevé au-dessus de l'horizon. Les Delta Aquarides du sud font pleuvoir en moyenne une quinzaine de météores par heure. Le taux horaire descend en revanche à cinq pour les alpha Capricornides.

Comme leur nom l'indique, leur radient se situe au sein des constellations voisines du Verseau (Aquarius) pour le premier, et du Capricorne, pour le second. Il faudra donc regarder dans leur direction, au-dessus du sud-est et du sud, pour les surprendre. Il est possible que le courant de poussière des Delta Aquarides soit alimenté par la comète P/2008 Y12. En ce qui concerne les Capricornides, les scientifiques relient leur source à la comète 169P/Neat.

Position du radiant de l'essaim météoritique des Delta Aquarides du sud dont l'activité culmine dans la nuit du 28 au 29 juillet. Jupiter et Saturne, plus à l'ouest, sont dans la constellation du Sagittaire. © AMS

La pluie d’étoiles filantes des Perséides a déjà commencé

Enfin, impossible de ne pas évoquer la plus célèbre des pluies d'étoiles filantes de l'année : les Perséides. Celle-ci a déjà commencé son activité, depuis le 17 juillet que la Terre traverse les débris laissés par la comète 109P/Swift-Tuttle. Cette année, les nuits où l'on pourra en voir un maximum, au cœur de ces rivières de poussières, seront celles du 11 au 12 août et du 12 au 13 août.

Petit bémol pour l'observation ces prochaines nuits, la Lune croissante sera un peu gênante.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !