Sciences

Exploration martienne : des plantes terrestres pour respirer ?

ActualitéClassé sous :Astronautique , mars , habitat martien

-

Les chercheurs rivalisent d'imagination pour trouver le moyen de survivre sur la Planète rouge. Un géologue britannique s'est porté volontaire pour tester la possibilité de respirer seulement grâce à l'oxygène produit par des plantes terrestres. 

Pour respirer sur Mars, les humains qui débarqueront pourraient bien le faire à partir de la production d'oxygène par des plantes terrestres envoyées sur la Planète rouge. © Nasa/Pat Rawlings, SAIC

Pour les humains, l'atmosphère martienne est irrespirable car sa pression est très faible (environ un millième de celle régnant à la surface de la Terre) et elle ne contient pratiquement que du dioxyde de carbone (CO2). Pour survivre sur la Planète rouge, les martionautes devront vivre sous scaphandre ou dans des habitats pressurisés et respirables, reproduisant les conditions terrestres. Concernant l'oxygène, plusieurs solutions sont envisagées. La plus simple, mais aussi la plus coûteuse, consisterait à envoyer des réserves pour toute la durée de la mission. Quant aux autres solutions, elles n'existent que sur le papier, comme celle qui prévoit d'utiliser les ressources naturelles de la planète pour en fabriquer, ou des plantes terrestres pour en produire.

Dans cette optique, Iain Stewart, un géologue britannique, s'est porté volontaire pour vivre 48 heures dans un caisson étanche en respirant l'oxygène produit par des plantes. Ce professeur à l'université de Plymouth va s'enfermer dans une chambre en plexiglas étanche de 12 m2 avec des dizaines de plantes spécialement choisies. Il disposera aussi d'un hamac, un ordinateur portable et un vélo d'exercice. Cette chambre sera illuminée par un éclairage simulant la lumière solaire pour fournir l'énergie dont les plantes ont besoin pour la photosynthèse, ce processus qui produit des molécules organiques et de l'oxygène.

Des plantes terrestres pour vivre sur Mars

Le chercheur sera sous surveillance médicale, bardé de capteurs qui surveilleront ses signes vitaux. Quant aux niveaux d'oxygène et de dioxyde de carbone, ils seront étroitement surveillés. Enfin, des caméras seront placées tout autour de la chambre pour les besoins de l'expérience... et ceux d'un documentaire que réalisera la BBC.

S'il s'agit de la première expérience de ce type réalisée avec un être humain, on avait déjà tenté à la fin des années 1990, avec Biosphère 2, de recréer un écosystème viable à l'intérieur d'un immense dôme fermé. Malheureusement, ces deux expériences se sont soldées par un échec. La première a tourné court car l'écosystème n'était pas en équilibre et il a fallu introduire de l'oxygène. La seconde tentative a, elle, été sabordée par des membres de la première expérience qui ont délibérément ouvert les portes.

Quant à l'idée d'envoyer des plantes terrestres sur Mars, elle n'est pas nouvelle. La Nasa y songe très sérieusement et de nombreux chercheurs envoient des plantes à bord de la Station pour y mener toutes sortes d'expériences, dont certaines doivent servir à déterminer si ces plantes seraient capables de survivre sur Mars.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi