Sciences

Le drapeau américain flotte toujours sur la Lune !

ActualitéClassé sous :Astronautique , drapeau américain , lune

La sonde américaine Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) est parvenue à photographier l'ombre des drapeaux américains sur les sites d'Apollo 12, Apollo 16 et Apollo 17, preuve qu'ils sont toujours dans l'état où les ont laissés les astronautes il y a 40 ans.

Quarante ans après, le drapeau américain flotte toujours sur le site d'Apollo 17, la dernière mission humaine sur la Lune qui se déroula en décembre 1972. © Nasa, GSFC, Arizona State University
  • Découvrez la Lune en image 

Depuis que les sites d'atterrissage d'Apollo sur la Lune ont été photographiés par LRO, coupant du même coup l'herbe sous les pieds de ceux qui contestent encore l'exploration de notre satellite naturel par les Américains dans les années 1970, on se demandait ce que l'orbiteur allait pouvoir nous offrir.

La sonde, qui fêtait ses 1.000 jours en orbite lunaire au mois de mars dernier, est installée désormais sur une orbite abaissée à une trentaine de kilomètres d'altitude, permettant de discerner des détails de 25 cm par pixel. Après avoir réalisé en 2011 une mosaïque géante (1.300 clichés) de la face visible puis une autre de la face cachée à l'aide de la Wac (Wide Angle Camera), LRO utilise désormais sa Nac (Narrow Angle Camera) pour dénicher des détails insoupçonnables à la surface de notre satellite naturel.

Le drapeau (flag) et son ombre (shadow) sur le site d'Apollo 16, la mission qui posa sur la Lune les astronautes John Young et Charles Duke au mois d'avril 1972. Les traces des va-et-vient de la jeep lunaire sont toujours visibles (LRV, pour Lunar Roving Vehicle). © Nasa, GSFC, Arizona State University

Des drapeaux de première qualité sur la Lune

Il n'aura pas fallu attendre très longtemps : après nous avoir présenté il y a quelque temps une rivière fossile de roches fondues puis un probable volcan à proximité du cratère d'impact Autolycus, la Nasa vient de publier les images de certains sites d'atterrissage d'Apollo prises sous un éclairage révélant l'ombre des drapeaux plantés à côté du Lem (Lunar Excursion Module). Mark Robinson, le responsable principal de la caméra de LRO, a été le premier surpris de constater que ces drapeaux avaient résisté au rayonnement solaire ultraviolet qui frappe de plein fouet la surface de la Lune ainsi qu'aux très fortes amplitudes thermiques (de +130 °C à -150 °C). Rappelons au passage que faute de vent sur la Lune, le drapeau américain était maintenu déployé grâce à une tige horizontale glissée dans la couture...

Du coup les aficionados espéraient voir le drapeau américain à côté d'Apollo 11, la première mission qui déposa des hommes sur la Lune en juillet 1969. Las, les images prises par LRO confirment ce que l'astronaute Buzz Aldrin a toujours raconté : le drapeau a été soufflé par le gaz d'échappement du Lem lors de son départ.

Cela vous intéressera aussi