Les anneaux trouvés sur le site archéologique. © Heiss et al, 2019, Plos One

Sciences

De mystérieux anneaux en céréales datant de l'Âge du Bronze

ActualitéClassé sous :archéologie , pain , céréales

Ils ressemblent à de tout petits donuts noircis mais ces objets à base de céréales ne devaient pas se manger. Trouvés sur un site datant de l'Âge du Bronze, à Stillfried an der March en Autriche, ils auraient pu avoir un rôle rituel.

Les céréales représentent l'ingrédient de base à de nombreuses et importantes préparations pour l'alimentation humaine, comme le pain. Elles permettent la fabrication d'aliments spécifiques d'une culture : la baguette française, le bretzel alsacien, la tortilla mexicaine ou la ciabatta italienne en sont des exemples.

Mais les céréales servent aussi à fabriquer des produits destinés à des rituels, comme le pain matza de la Pâque juive ou le pain de l'autel pour les célébrations catholiques. Citons également la mola salsa, préparée par les vestales romaines à partir de farine et de sel. Comme le signale Plaute dans Amphytrion, la farine était utilisée pour réaliser des offrandes.

Ici, une étude parue dans la revue Plos One s'est intéressée à de curieux anneaux fabriqués avec des céréales retrouvés sur un site archéologique autrichien, à Stillfried an der March. Entre 900 et 1.000 ans avant notre ère, ce site, qui s'étend sur 23 hectares, était une zone de stockage de céréales, mais aussi un lieu de production de textiles et de métaux.

La matza est consommée lors de la Pâque juive. Elle rappelle que les Hébreux ont quitté l'Égypte dans la précipitation, sans attendre que le pain lève. © photorebelle, Fotolia

Les chercheurs ont étudié trois petits anneaux carbonisés incomplets qui ont été retrouvés dans une fosse de silo avec 14 anneaux et fragments d'anneaux en argile. Les petits objets en céréales mesuraient trois centimètres de diamètre environ et leur composition ressemblait à celle du pain. Leur analyse a montré qu'ils étaient fabriqués avec une pâte à base d'orge et de blé, avec une farine de bonne qualité. La pâte a dû être fabriquée avec des farines de céréales humides et n'aurait pas été cuite : elle aurait juste séché. Ce mode de préparation était long et ne correspond pas à ce qui se pratiquait pour d'autres produits alimentaires du site. C'est pourquoi les auteurs ont pensé que les anneaux ne devaient pas se manger.

Les céréales servent à fabriquer des objets rituels

Les anneaux de céréales ressemblaient aux anneaux en argile retrouvés dans la même fosse mais qui, eux, servaient de poids pour les métiers à tisser. Est-ce que les anneaux de céréales imitaient ceux en argile ? Le soin apporté à leur élaboration pousse les auteurs à imaginer qu'ils étaient confectionnés pour un rituel inconnu.

Pour les auteurs, « le bon état général de conservation des fragments d'anneaux organiques suggère que ceux-ci ont été déposés intacts au fond de la fosse et bien recouverts, de sorte qu'aucun dépôt ou dommage ne se produise. » Les anneaux ne se seraient donc pas retrouvés là par hasard, mais y auraient été placés intentionnellement.

Les boulangers préhistoriques produisaient bien plus que du pain

Dans un communiqué, Andreas Heiss, principal auteur de cette recherche, a expliqué que « les boulangers préhistoriques produisaient bien plus que du pain. » Pour lui, cette découverte apporte « de nouvelles connaissances sur la culture matérielle de la nourriture, le symbolisme et la diversité des plats. »

Au final, le rôle exact des petits anneaux de céréales reste inconnu, même si les morceaux de pain sont souvent trouvés dans des contextes rituels. Ces vestiges d'anneaux sont rares et il faudrait des études supplémentaires pour comprendre leur rôle.

  • Des petits anneaux de céréales ont été découverts dans un site archéologique en Autriche datant de l’Âge de Bronze.
  • Fabriqués avec une pâte de farine humide et laissée sécher, ils ne devaient pas se manger.
  • Les auteurs pensent qu’ils auraient pu jouer un rôle rituel.
  • Les préparations de céréales servent souvent pour des rites, dans différentes cultures dans le monde.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Visitez en 3D trois sites archéologiques menacés de disparition  La Syrie regorge de sites archéologiques passionnants. Malheureusement, les conditions sociopolitiques du pays pourraient mener à leur destruction. La société française Iconem a développé un moyen de les sauvegarder en les modélisant en 3D. Découvrez dans cette vidéo trois de ces lieux absolument superbes.